Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:16

Les services publics sont l'un des piliers indispensables du modèle économique et social européen. Ils protègent et sécurisent plus de 500 millions de citoyens et sont plus que jamais nécessaires en ces temps de crise. Ils couvrent les champs de la protection sociale, de la cohésion sociale et territoriale, de la solidarité nationale et des droits fondamentaux. Ils sont un outil majeur de redistribution du revenu et de garanties du pouvoir d’achat et permettent l’accès égalitaire notamment à la santé et à l’éducation. C'est pourquoi nous menons sans relâche notre combat en faveur de leur protection et leur pérennisation.

Le respect de notre modèle de société et des exigences sociales : promotion d'un niveau d'emploi élevé, garantie d'une protection sociale adéquate, lutte contre l'exclusion sociale et un niveau élevé d'éducation, de formation et de protection de la santé humaine, impose à l'Union de protéger les services publics dans les négociations internationales. Ceci implique la plus grande vigilance dans la conclusion d'accords avec des pays tiers...

Nous voulons obtenir que le Parlement européen participe à la rédaction d'un texte législatif qui reconnaîtrait le principe de subsidiarité, et qui permettrait de renforcer l'action des autorités nationales et locales et de protéger les services publics des attaques de la direction générale de la Concurrence de la Commission européenne.

Nous voulons faire adopter des statuts juridiques visant à la reconnaissance des acteurs de l'économie sociale et solidaire.

 

Source : Choisir notre Europe

Partager cet article
Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:12

Acccord--UE-Etats-unis-(1)

Protéger les intérêts de la France et de l'Europe : c'est dans cette perspective que doivent être abordées les négociations commerciales États-Unis/Union européenne. Les socialistes français seront très attentifs aux termes et aux conditions de la proposition d'accord final. Il n'y a aucune raison de se précipiter, il faudra en étudier toutes les conséquences : les enjeux et les secteurs touchés sont stratégiques – les marchés industriels, de défense, agricoles, financiers, énergétiques et de télécommunication et de brevets, pour ne citer qu'eux, sont concernés.

Nous souhaitons la mise en place d'un véritable partenariat qui appelle une association entre égaux autour d'objectifs et de projets communs et qui respecte les valeurs de chacun. Les autorités américaines doivent respecter les engagements pris dans le cadre du G20. Nous avons obtenu l'exclusion explicite de la culture, du cinéma et des services audiovisuels du champ de la négociation de cet accord, nous veillerons à son maintien. Comme nous veillerons au respect des exigences que nous avons posées : la non remise en cause des choix de société et de notre législation en matière de santé, éthique, de travail, de consommation, d'agriculture, de services publics, qui constituent nos « préférences collectives », ciment du modèle social européen  la nécessaire protection des données personnelles et des droits de propriété industrielle et intellectuelle et des indications géographiques, des procédures de règlement des différends qui ne remettent pas en cause l'arsenal législatif de l'Union et ne pénalise pas nos entreprises.

 

Source : Choisir notre Europe

Partager cet article
Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:06
Partager cet article
Repost0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 16:57

 

 

 

Ce matin, François Rebsamen a annoncé un plan pour l'emploi des seniors

Étant donné les chiffres concernant l'emploi des seniors, le ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social présentera d'ici la mi-juin un pacte pour l'emploi des seniors.

Dans ce pacte, la possibilité de l'alternance pour les seniors sera instaurée, ainsi que des mesures spécifiques qui devront être mises en place par Pôle emploi pour «faciliter l'accueil, l'accompagnement, et le suivi des seniors».

Les contrats de génération seront également ouverts à plus d'entreprises, afin de les multiplier.

Concernant la réforme de la formation professionnelle, François Rebsamen réunira dès lundi les régions, et les partenaires sociaux afin d'avancer, notamment pour la mise en place du compte personnel formation, qui entrera en vigueur au 1er janvier 2015.

Enfin, le ministre en a profité pour rappeler la nécessité de la mise en oeuvre du pacte de responsabilité et de solidarité et du plan d'économies :

    Il faut d'abord redresser les comptes, il faut, et c'est ce que nous faisons, mettre en place le pacte productif.

Et de rappeler :

    Je vous signale une petite embellie au dernier trimestre 2014, pour la première fois, il y a plus de création d'emplois marchands que de destruction.

 

Source : PS

Partager cet article
Repost0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 16:54

Marisol Touraine : «être responsables tout en étant attentifs à la situation de nos concitoyens»


 



Suite au vote du programme de stabilité la veille à l'Assemblée nationale, Marisol Touraine a appelé à ce que les parlementaires travaillent désormais à la mise en oeuvre du plan :

    Il y a eu un vote de soutien. Il s'agit maintenant de mettre en place le plan annoncé, nous allons donc travailler avec l'ensemble des parlementaires à la mise en oeuvre concrète des mesures annoncées.

Et d'ajouter :

    Nous devons faire en sorte d'être responsables tout en étant attentifs à la situation de nos concitoyens, faire en sorte que nous puissons réduire les impôts.

La ministre a également confirmé que les pensions des retraités modestes, c'est-à-dire inférieures à 1200 euros, ne seront pas gelées.

Concernant les économies de 10 milliards qui devront être faites dans le domaine de la santé, elle a réaffirmé :

    Il n'y aura pas d'affaiblissement de la prise en charge de nos concitoyens, il n'y aura pas de déremboursement, pas de franchise, de forfait, qui ne seront pas pris en charge.

Enfin, Marisol Touraine a rappelé qu'en deux ans, le déficit de la sécurité sociale avait d'ores et déjà été diminué «sans remettre en cause la qualité de la prise en charge» :

    C'est parce que nous allons réformer, réorganiser notre système que nous allons pouvoir faire des économies.

 
Bernard Cazeneuve : «Notre objectif, au sein de l'Union européenne, c'est de démanteler les filières djihadistes.»

Le ministre de l'Intérieur est revenu sur le plan annoncé la semaine dernière de lutte contre les filières djihadistes. Il annoncé rencontrer aujourd'hui ses homologues européens afin de travailler ensemble.

Pointant le rôle déterminant d'Internet dans l'embrigadement et l'endoctrinement de ressortissants européens, Bernard Cazeneuve a expliqué :

    Notre objectif, c'est de faire en sorte que, par la coopération de nos services, par les actions que nous engageons en commun, nous parvenions à identifier les pourvoyeurs de haine, les recruteurs de djihadistes, de manière à démanteler les filières et nous sommes résolus à le faire.

Bernard Cazeneuve a également évoqué la situation des Français revenant en France. Il a souligné la nécessité d'une sanction pénale, mais également d'un travail de réinsertion :

    Agir en bande organisée en lien avec une entreprise terroriste, en association de malfaiteurs, ça appelle une sanction pénale. Nous déclencherons l'action publique à chaque fois que nous avons des éléments qui justifient qu'on le fasse.

 
Stéphane Le Foll : «La préférence, c'est tout l'avenir d'Alstom, rien que l'avenir d'Alstom»


 

Le porte-parole du gouvernement a répété l'ambition de l'État dans le dossier Alstom : que les centres de décisions restent en France, que l'emploi soit préservé.

    Les choses sont claires, tout est sur la table, il faut qu'on pense à l'avenir de cette entreprise, qu'on pense aussi à l'avenir de la technologie française.

Stéphane Le Foll est également revenu sur le plan d'économies voté hier :

    On définit une trajectoire pour la France sur les 3 ans qui viennent, qui combine 2 choses : faire en sorte que notre pays se renforce en terme économique pour l'emploi, et réduire les déficits parce que sinon l'endettement va exploser.

 
Jean-Marie Le Guen : le programme de stabilité est «un engagement fort» du Premier ministre.

 

 

 

Le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement a évoqué «un lien beaucoup plus fort entre les parlementaires et le gouvernement», voulu par le Premier ministre Manuel Valls.

Il a salué le vote du programme de stabilité la veille à l'Assemblée nationale, «un acte fondateur pour l'action de ce gouvernement» :

    C'est une feuille de route qui a été donnée, qui est courageuse, faite sur un diagnostic de vérité, qui assume un certain nombre de choix fortement : c'est la marque de l'action du Premier ministre, c'est un engagement fort.

Jean-Marie Le Guen a rappelé que lors de la campagne présidentielle le candidat François Hollande s'était fortement engagé sur la nécessité de maîtrise des déficits publics.

Il a également soutenu la stratégie économique consistant à soutenir les entreprises :

    Nous pensons que les entreprises ont une vocation à créer de la richesse et de l'emploi.

 

Source : PS

Partager cet article
Repost0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 16:55

Arnaud Montebourg à propos d'Alstom : «sortir renforcés de cette situation»


 

Interrogé sur le possible rachat d'une partie de l'entreprise Alstom par le géant américain General Electric, le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg a expliqué que durant les prochaines 48 heures, il s'attacherait à «défendre les intérêts de la France, les intérêts industriels, les intérêts de ses employés, et ses intérêts de souveraineté».

Pas opposé à de possibles alliances industrielles, Arnaud Montebourg a ajouté :

    Les entreprises françaises ne sont pas des proies; en revanche, nous sommes disponibles pour nouer des alliances qui nous permettent de nous armer dans la mondialisation.

Le ministre et le président de la République examinent également une proposition de l'allemand Siemens. Ils rencontreront dans la journée les PDG de General Electric et de Siemens.

L'objectif d'Arnaud Montebourg est de conserver un centre de décisions en France, et de se renforcer :

    Nous préférons sortir renforcés, car nous pouvons tirer parti de cette situation, en créant les conditions de l'émergence d'un leader mondial, champion "made in France". C'est ce que nous cherchons à faire à partir de ces propositions d'alliances.

Et de conclure :

    L'État est disponible pour bâtir des alliances avec l'ensemble des partenaires qui se présentent. Nous discutons avec les deux offrants, General Electric et Siemens. Notre stratégie, c'est de sortir renforcé de cette situation et non pas de sortir affaibli.

 
François Rebsamen sur Alstom : «que tous les emplois soient sauvegardés»



 

Le ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social François Rebsamen a évoqué les rencontres qui vont avoir lieu entre François Hollande, Arnaud Montebourg et les deux offrants dans le dossier Alstom.

Il s'agira d' «examiner les offres en termes d'emplois, en termes financiers, en termes de synergies industrielles, et puis de maintien des centres de décision, et de l'indépendance énergétique» :

    Ce que je souhaite, c'est que l'indépendance énergétique soit maintenue, que les centres de décisions restent en France, et que tous les emplois soient sauvegardés.

Enfin, François Rebsamen a expliqué les raisons de la rencontre organisée aujourd'hui en présence du président de la République, du Premier ministre, des préfets, des sous-préfets, des directeurs d'administration, et des responsables de Pôle Emploi, afin de «lancer une forte mobilisation pour l'emploi».

Pour le ministre du Travail, l'implication de l'État en matière d'emplois peut avoir un impact, comme le démontre la baisse du chômage chez les jeunes :

    Les politiques pour l'emploi sont efficaces, mais pour être vraiment efficaces, il faut que l'ensemble du personnel d'État, c'est-à-dire les préfets, les sous-préfets, les directeurs, Pôle Emploi, soient mobilisés. C'est une après-midi de mobilisation pour que chacun reparte avec une feuille de route très précise.

 

Source : PS

Partager cet article
Repost0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 12:21

Benoît Hamon : «que l'objectif de cette nouvelle organisation du temps scolaire soit toujours la réussite de l'élève»


 

Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé des assouplissements pour la réforme des rythmes scolaires.

Le socle des 5 matinées de cours est préservé, mais deux assouplissements seront désormais possibles :

    «la possibilité pour les maires de concentrer les activités périscolaires sur une seule demi-journée, de façon à faciliter, par exemple en milieu rural, une organisation du temps scolaire qui permet de passer des partenariats avec des associations, un conservatoire, d'autres communes, et d'organiser plus simplement ce temps périscolaire»;
    «la possibilité d'alléger encore la semaine, de faire par exemple une semaine de 23 heures, mais de rattraper les 36 heures qui sont dégagées sous la forme d'un allongement du temps de travail, au détriment des vacances scolaires».

Pour Benoît Hamon :

    Nous avons voulu que la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires, qui sert l'intérêt général, s'adapte aussi, ou prenne la mesure de ce qui se passe sur le terrain.

Ainsi, le principe des 5 matinées successives doit pouvoir être adapté aux expérimentations et aux réalités locales.

Enfin, le ministre a rappelé que la création de 60 000 postes dans l'Éducation nationale serait maintenue :

    Ces postes supplémentaires, ils seront indispensables, c'est en quelque sorte le carburant de la réforme.

 
Christiane Taubira sur la réforme pénale : «Nous voulons faire efficace»


 

La Garde des Sceaux a confirmé que la réforme pénale serait présentée en juin. Elle est actuellement étudiée par l'Assemblée nationale. Le rapporteur de la loi a d'ores et déjà produit plusieurs amendements :

    La Commission des lois va examiner ces amendements et le débat aura lieu.

Avant d'être présenté, Christiane Taubira avait organisé une conférence de consensus, puis un cycle de concertation :

    Nous avons un texte de loi qui est le produit de tout ça, et, finalement, des arbitrages décidés par le président de la République.

Enfin, elle a expliqué que ce texte de loi portant sur les délits ne contiendra aucune mesure sur la rétention de sûreté. En revanche, le texte créé la «contrainte pénale», qui garantira un suivi personnalisé et renforcé.

Et la ministre de conclure :

    Nous voulons faire plus efficace, parce que la centaine de lois pénales et de procédures pénales des dix dernières années a introduit des injonctions contradictoires, ont mis de l'incohérence, ont cassé l'échelle des peines, et donc ont donné de l'inéfficacité.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 12:25

Michel Sapin : «Nous sommes dans un dialogue nécessaire» avec la majorité parlementaire


Le ministre des Finances et des Comptes publics a rappelé la nécessité du plan d'économies annoncé par le Premier ministre, notamment à un moment où la croissance revient petit à petit :

    Il faut aller plus vite et il faut s'appuyer sur les entreprises pour que le tissu économique se reconstruise et les emplois se recréent.

Suite au dialogue entamé par Matignon avec la majorité parlementaire, Michel Sapin a confirmé qu'un geste serait fait en faveur des petites retraites :

    Doit-on essayer de faire un geste pour que ces petites retraites puissent augmenter au cours de l'année qui vient ? Je pense que c'est nécessaire, que c'est possible, et je pense que dans le dialogue avec notre majorité, nous trouverons des solutions.

Concernant la situation des fonctionnaires de catégorie C de la fonction publique, «un geste vient d'être fait» :

    Les salaires augmenteront au cours de l'année qui vient, pour les autres nous avons prévu non pas une baisse, mais nous avons prévu un gel de ce que nous appelons l'indice.

 
Marisol Touraine : «soigner mieux, sans toucher à la qualité de la protection»


 

La ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine a confirmé l'orientation que prendra le plan d'économies concernant le système de santé français :

    J'ai indiqué, lorsque j'ai engagé le travail sur les économies à réaliser, que nous devions faire un travail pour faire en sorte de soigner bien, voire mieux, sans toucher à la qualité de la protection, en réorganisant notre système.

Ainsi, les investissements continueront dans le domaine de la santé :

    Un des enjeux majeurs, c'est de faire en sorte qu'on soigne davantage en proximité. Cela suppose de la coopération entre les professionnels, cela suppose qu'il y ait des structures.

Des efforts seront également faits du côté des hôpitaux afin d'améliorer leur gestion :

    L'objectif n'est absolument pas de fermer des hôpitaux, c'est de faire en sorte qu'il y ait une meilleure organisation, une plus grande rationalité dans la façon dont sont présents ces hôpitaux et la façon dont ils travaillent ensemble.

Ainsi, la ministre entend faire progresser la chirurgie ambulatoire par exemple, sur l'ensemble du territoire.

Marisol Touraine a encore une fois confirmé qu'il n'y aurait pas de nouvelles franchises :

    L'essentiel, c'est la garantie de notre système social.

 
Najat Vallaud-Belkacem travaille à une éventuelle candidature de la France aux Jeux Olympiques 2024.


 

La ministre des Droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a déclaré être en train de travailler sur une éventuelle candidature de la France pour accueillir les Jeux Olympiques de 2024. Après avoir expliqué rencontrer les acteurs du mouvement sportif, Najat Vallaud-Belkacem complète :

    Il faut que nous prenions la décision à l'aune du projet qu'on aura su développer ensemble.

Elle a rappelé :

    Organiser une grande compétition sportive, internationale, ce n'est pas qu'une charge financière, c'est aussi des investissements pour l'avenir.

En attendant, la ministre a évoqué l'Euro 2016, qui aura lieu en France :

    J'espère vraiment que cet Euro 2016 sera l'occasion de faire souffler sur ce pays un état d'esprit différent, conquérant.

 
Sylvia Pinel : les 1ers décrets d'application de la loi ALUR dès l'automne 2014


 

La ministre est revenue sur la loi ALUR, votée avant le remaniement. Cette loi nécessitera environ 200 décrets d'application, actuellement en préparation. Sylvia Pinel a donc expliqué devoir fixer un calendrier répondant à certaines priorités concernant ces décrets :

    Dans ces priorités, nous avons l’encadrement des loyers pour lutter contre les abus parce que nous avons dans les zones, notamment les plus tendues pour accéder au logement, des coûts de loyer exorbitants pour la plupart des ménages.

En Ile-de-France, les décrets relatifs à l'encadrement des loyers paraitront dès l'automne 2014.

À propos de l'investissement locatif, la ministre du Logement et de l'Égalité des territoires a ajouté :

    Ce qui est nécessaire et indispensable pour relancer cette construction de tout type de logement, c'est à la fois de faire connaître les outils, de retrouver la confiance auprès des investisseurs et de mobiliser l'ensemble des acteurs.

 
Laurence Rossignol : la priorité donnée aux femmes


 



La Secrétaire d'État chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l'Autonomie a précisé les chantiers auxquels elle souhaitait s'attaquer en matière de politique familiale :

    La famille dont j'ai à m'occuper, c'est une famille verticale, celle qui part du petit enfant jusqu'à l'arrière grand-parent.

Dans cette famille, c'est la situation des femmes qui préoccupe le plus Laurence Rossignol :

    Ma priorité, c'est la solidarité entre les générations, et surtout faciliter pour les femmes qui veulent vivre leur vie de salariée, de femme active, et qui ont en même temps la charge de toutes les générations autour d'elles, et qui doivent être aidées : elle est là ma priorité de la famille.

Interrogée sur la Procréation médicalement assitée (PMA), Laurence Rossignol a estimé que cette question occultait d'autres sujets importants liés à l'enfantement, tels que la question de l'accès aux origines pour les enfants adoptés :

    Tous ces sujets là, on ne peut pas aujourd'hui en discuter parce que tout le débat est surplombé par les questions de procréation médicalement assistée.

Et la secrétaire d'État de conclure :

    Ce que je demande, c'est du temps pour travailler d'autres sujets qu'on n'a pas pu travailler dans le gouvernement précédent.

 

Source : PS

Partager cet article
Repost0
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 12:32

Bernard Cazeneuve présente un plan de lutte contre les filières Djihadistes


 

Le ministre de l'Intérieur présentera ce mercredi 23 avril en conseil des ministres un plan de lutte contre les filières Djihadistes, afin d'empêcher le départ de ressortissants Français en Syrie.

Ce plan comporte 3 volets :

    «empêcher nos ressortissants de partir commettre ces crimes en Syrie», notamment les ressortissants mineurs
    démanteler les filières Djihadistes, via «un travail de coopération européenne»,
    faire de la prévention auprès des familles dont un des membres pourrait être en situation de partir en Syrie en «mettant en place un dispositif d'accompagnement qui permettra sur des territoires et sous l'autorité des préfets de mobiliser tous les acteurs».

 
J-M Le Guen : «un nouveau contrat avec la majorité»


 

Le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement est revenu sur le dialogue entamé entre Manuel Valls et la majorité parlementaire à propos du plan d'économies :

    Manuel Valls a voulu engager de nouvelles relations avec le Parlement d'une façon générale, et un nouveau contrat avec la majorité, en faisant en sorte qu'il y ait un travail en amont avec les parlementaires sur les textes.

Concernant les propositions faites par certains députés de la majorité, Jean-Marie Le Guen a évoqué «une pédagogie, un échange réciproque, des orientations».

 
André Vallini : «Il faut que la France prenne enfin la décision de faire bouger ses territoires»

Le secrétaire d'État à la Réforme territoriale a annoncé que les collectivités territoriales devraient également faire des efforts sur leurs dépenses de fonctionnement :

    On a créé beaucoup d'emplois dans les communes, les intercommunalités, les départements, les régions. Il faut sans doute ralentir la création de ces emplois.

Pour André Vallini, la réforme territoriale dévoilée par le Premier ministre a cela de positif qu'elle suscitera un fort intérêt pour les élections régionales et cantonales à venir :

    un grand débat dans le pays sur quel avenir pour la région, quel contour, quelle configuration pour ma région, quel avenir pour mon département, quel rôle pour mon département et donc pour les intercommunalités.

Concernant les régions, certaines ont d'ores et déjà commencé à se rapprocher, comme la Bourgogne et la Franche-Comté, et des discussions ont été entamées entre les deux régions normandes.

    Les régions ont conscience qu'elles sont trop petites. Elle manquent de moyens, de compétences, elles ont besoin aussi d'être plus grandes à l'échelle européenne.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 12:35

retrouvez-les-matinales-du-18-avril.pngSégolène Royal favorable à des économies dans les dépenses parapubliques

La ministre de l'Écologie, du Dévelopement durable et de l'Énergie est revenue sur le débat parlementaire qui aura lieu afin de mettre en place le pacte de responsabilité :

    Toutes les bonnes propositions pour mieux cibler le pacte de responsabilité sont bienvenues.

Elle a rappelé les raisons motivant le pacte de responsabilité et le plan d'économies présenté par Manuel Valls :

    C'est parce que nous voulons alléger les charges des entreprises, alléger les impôts sur les Français, pour qu'ils aient à nouveau envie de consommer; et que les entreprises aient à nouveau envie de créer de l'activité, donc de l'emploi.

Ségolène Royal a égament annoncé que des économies devraient être faites du côté des dépenses parapubliques, c'est-à-dire pour les agences de l'État et les grandes entreprises publiques :

    Je vais leur demander de faire des économies de train de vie, des économies de fonctionnement. EDF, GDF, Areva, tous ceux qu produisent de l'électricité, puisqu'au bout du compte ce sont les Français qui paient avec les factures d'électricité.

 
Benoît Hamon : «La réforme des rythmes scolaires s'appliquera à la rentrée 2014, à toutes les villes, toutes les écoles»

Le ministre de l'Éducation nationale a réaffirmé que la réforme des rythmes scolaires serait appliquée partout à la rentrée 2014. Toutefois, il a annoncé que plus de souplesse serait accordée aux maires dans l'organisation des nouveaux temps scolaires :

    Je vais ouvrir la possibilité, pour des villes, de nous proposer une organisation du temps scolaire, parfois originale, plus originale que ce qui se fait en règle générale, mais qui poursuit le même objectif : la réussite de l'élève.

Il a insisté sur le fait que la nouvelle organisation du temps scolaire, prérogative de l'État, permettra de lutter contre les inégalités sociales.

Face aux attaques de l'UMP et son chef Jean-François Copé, qui appelle à ne pas appliquer la réforme, Benoît Hamon a déclaré :

    Je sais que, aujourd'hui, les maires, de l'opposition comme de la majorité, sont au travail pour organiser le temps scolaire et ne suivent pas les consignes du maire de Meaux, qui est bien seul sur ces questions.

 
Marisol Touraine : «il faut réorganiser notre système de santé»

La ministre des Affaires sociales a à nouveau insisté sur la nécessité du plan d'économies annoncé par le Premier ministre :

    Il s'agit de donner de la force à notre pays, de le rendre attractif, de le rendre compétitif, de faire en sorte que des moyens nouveaux soient apportés pour que l'emploi, la croissance, soient au rendez-vous.

Concernant le domaine de la santé, Marisol Touraine a d'ores et déjà commencer à débattre avec les parlementaires :

    Ils sont d'accord pour considérer que l'on doit réorganiser notre système en faveur de plus de proximité, moins d'hospitalisation systématique, moins de dépenses de médicaments, avec des médicaments qui coûtent souvent trop cher, favoriser l'innovation.

 

Source : PS

Partager cet article
Repost0