Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 21:59
Source : PS

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Européenne 2014
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:54



L’Europe s’est construite à partir de la Communauté Economique du Charbon et de l’Acier (CECA). L'industrie fait partie de l'ADN de la construction européenne. Jamais nous ne dirons comme d'autres que désormais, l'Europe, c'est la matière grise et que la production peut bien s'en aller chercher fortune ailleurs. Il est en effet de notoriété publique que lorsque les usines ferment, les unités de recherche et développement ne tardent pas à faire de même.

Nous avons une stratégie pour l'avenir de l'industrie en Europe, soutenue par des investissements substantiels ! Education, enseignement supérieur et recherche, innovation, infrastructures numériques et de transports, croissance verte, nouvelles technologies... : aucun secteur ne doit être négligé pour réussir la reconquête productive. Et parce qu'il est primordial de préparer l'avenir, pour que demain tous en récoltent les bénéfices, ces investissements ne doivent pas être comptabilisés par la Commission européenne dans le calcul des dettes des Etats.

 

 

Source : Choisir notre Europe

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Européenne 2014
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:53



Les stages, peu encadrés et mal définis, se substituent aujourd’hui encore trop souvent à l’emploi, n’apportant pas toujours les garanties nécessaires aux stagiaires en termes de formation, de suivi et de droits. Le stage doit donc impérativement renouer avec son objectif initial, à savoir appliquer ses connaissances et se former en entreprise.

L’encadrement des stages, obligatoirement inscrits dans une formation, mais aussi la réglementation de leur rémunération et de leur protection sociale devra donc faire l’objet d’une harmonisation européenne au cours de la prochaine législature.

Afin d’assurer une meilleure lisibilité des diplômes et donc une meilleure insertion dans l’emploi de nos jeunes, nous souhaitons un cadrage européen des diplômes (contenu, intitulés, encadrement, volume horaire) avec la mise en place d’un véritable service public européen de l’enseignement supérieur, mais aussi la création d’un fonds européen d’aide à la mobilité étudiante en complément d’Erasmus. Nous voulons élargir l’accès à la mobilité européenne à toute la jeunesse en développant Erasmus pour tous et en renforçant le programme Leonardo de formation professionnelle à l’étranger.

 

 

Source : Choisir notre Europe

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Européenne 2014
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:53

Garantie-jeunesse--1-.jpg« Génération sacrifiée », « ascenseur social en panne »... : quelle que soit l'expression employée, elle recouvre une réalité inacceptable, plus de 5 millions de jeunes européens au chômage soit un taux de 23,5 %. La mise en place de la « garantie jeunesse » est une première réponse. Plus de 6 milliards d'euros ont été débloqués pour que tous les jeunes jusqu'à 25 ans se voient proposer une offre de qualité : soit un emploi, un complément de formation, un contrat d'apprentissage ou un stage, et ce dans les quatre mois suivent leur sortie du système éducatif ou la perte de leur emploi.

C'est un début significatif, qui est en vigueur depuis le début de cette année. La France teste ce dispositif sur 10 départements. Nous avons obtenu que des fonds supplémentaires soient affectés dès 2016, parce que l'idéal européen ne peut permettre qu'une génération qui a pu bénéficier de la prospérité économique laisse se précariser toute une jeunesse.

L'avenir des jeunes est la priorité de la prochaine mandature : après avoir obtenu de haute lutte la création de ce fonds dédié aux jeunes Européens qui subissent de plein fouet la crise, nous continuerons à nous battre pour augmenter substantiellement l'enveloppe attribuée à la « garantie européenne pour la jeunesse ».

Nous voulons en outre mieux encadrer les stages, revoir le cadrage européen des diplômes (contenu, intitulés, encadrement, volume horaire) avec la mise en place d'un véritable service public européen de l'enseignement supérieur, créer un fonds européen d'aide à la mobilité étudiante en complément d'Erasmus et enfin, faire vraiment bénéficier du programme Erasmus à toute la jeunesse, formation générale ou professionnelle.

Les socialistes soutiendront les programmes d’aide à l’emploi des jeunes par le financement partiel d’emplois dans les secteurs publics et privés (en France : emplois d’avenir, contrats de génération, contrats aidés).

 

 

Source : Choisir notre Europe

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Européenne 2014
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:52



Les Européennes ne sont pas toutes logées à la même enseigne. En témoigne, par exemple, la situation des femmes allemandes, obligées de choisir entre vie professionnelle et maternité, les deux étant quasi inconciliables vu le manque de structures d’accueil pour les très jeunes enfants. Ou encore la durée du congé maternité, qui varie de 14 à 58 semaines dans l'Union, avec des indemnisations allant du simple au double !

L'idéal de la construction européenne, c'est de prendre partout le meilleur pour progressivement l'étendre à tous… et toutes. Et ce que nous voulons pour les droits sociaux nous le voulons aussi pour les droits des femmes : les harmoniser par le haut.

La durée du congé maternité varie de 14 à 58 semaines dans l'Union, avec des indemnisations allant du simple au double ! Et Il est difficile de faire bouger les lignes car nombreux sont ceux qui considèrent encore que la maternité est plus un fardeau pesant sur les systèmes de sécurité sociale, qu'un investissement pour notre avenir.

Nous voulons populariser la "clause de l'Européenne la plus favorisée" qui permettrait d'assurer à toutes les femmes dans l'espace européen le bénéfice des législations nationales qui défendent le mieux leurs droits. Par exemple, c’est la France qui a la meilleure législation en Europe contre le viol : chaque européenne devrait pouvoir en bénéficier. En ce qui concerne le congé parental, il faut se tourner vers la Suède, et en ce qui concerne la parité, vers la Belgique !

 

 

Source : Choisir notre Europe

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Européenne 2014
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:52



Des téléphones portables qu'il faut remplacer car il n'est pas possible de changer la batterie, des lave-linges irréparables passés 5 ans, des voitures qui n'existent qu'avec la climatisation, des volumes incroyables de plastique pour une petite quantité de compote... : qui n'a jamais été frappé de ces incongruités ?

La transition écologique de l'industrie repose en grande partie sur la généralisation de l'écoconception des produits. Celle-ci est en effet déterminante pour réduire l'empreinte environnementale de la consommation.

Si les produits sont conçus dès le départ dans une optique de seconde vie, les filières de recyclage, qui sont génératrices d'emplois pérennes et non délocalisables pourront se développer et l'environnement sera préservé.

L'Europe doit favoriser la durabilité des biens et combattre l'obsolescence programmée.

Les autorités européennes veilleront au respect des normes fiscales, sociales et environnementales qui permettront la généralisation de ce mode de conception.

 

 

Source : Choisir notre Europe

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Européenne 2014
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:51



Les socialistes français et européens se battent depuis de nombreuses années en faveur de l'instauration d'une taxe sur les transactions financières. Longtemps rejetée par la droite conservatrice, cette idée a fini par trouver une majorité au Parlement européen, la crise et les opinions publiques aidant. 11 Gouvernements ont pris le relais et sont désormais décidés à la mettre en place.

Les institutions financières continuent de bénéficier d'un inexplicable soutien alors que la grande majorité de leurs profits n’est pas réinjecté dans l’économie réelle véritable source de richesse et d’emplois.

La TTF freinera les excès de la finance. Cette dernière sera remise au service de l’économie réelle. Nous mettrons tout en œuvre pour concrétiser rapidement cette mesure de justice sociale.

 

 

Source : Choisir notre Europe

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Européenne 2014
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:51



Parce que pire n'est jamais impossible, défendre la démocratie et les droits de l'Homme au sein de l'Union reste encore et toujours un impératif, particulièrement à l'heure où en Hongrie, les libertés publiques et les droits civiques sont remis en cause par une alliance entre la droite de Viktor Orban, membre du PPE, et l'extrême-droite ultra-nationaliste et xénophobe.

La Charte des droits fondamentaux s'impose à tous les Etats de l'Union et elle protège les droits humains, les libertés civiles et politiques. L'Union est capable de sanctionner efficacement les manquements aux règles de concurrence, comment comprendre qu'elle reste muette et impotente quand ses valeurs ne sont pas respectées par ceux qui s'y sont engagés en la rejoignant ?

Nous souhaitons que le Conseil, le Parlement européen et la Commission se saisissent de leur capacité actuelle de sanctionner les États-membres qui bafouent les droits fondamentaux de leurs citoyens, en appliquant l'article 7 du traité de Lisbonne, qui permet de suspendre le droit de vote des États coupables au sein du Conseil.

 

 

Source : Choisir notre Europe

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Européenne 2014
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:50

Reeformer-la-PAC.jpgLe modèle intensif sur lequel a été fondée la politique agricole commune a largement vécu. Pollution de l'air, des sols, de l'eau, consommateurs alertés sur la qualité des produits, agriculteurs dont la santé est mise en danger par leur exposition prolongée à des produits nocifs... : il faut poursuivre la rupture avec ce modèle et promouvoir un développement plus durable de l'agriculture, tout en assurant l'autonomie alimentaire de l'Europe avec des produits sains et diversifiés. Cela ne se fera pas en un claquement de doigt. Les filières se sont largement structurées autour des aides de la PAC (Politique Agricole Commune), nous devons donc agir efficacement pour faire évoluer celles-ci. Effectuer la mutation vers l'agro-écologie et l'agriculture biologique n'implique pas des investissements lourds mais une volonté politique forte et un accompagnement des agriculteurs dans leurs changements de pratiques. Elle implique des efforts vers l'innovation et une recherche tournées vers les processus biologiques. C'est la ligne défendue par les parlementaires socialistes et notre ministre de l'Agriculture qui se sont battus pour "verdir" la PAC et mieux aider les petites et moyennes exploitations où se situent les emplois agricoles.
L'agriculture ne peut se penser sans l'aménagement du territoire, sans des agriculteurs implantés dans les terres, qui dégagent des revenus suffisants pour vivre décemment et qui, par leur production, alimentent les entreprises de transformation locales, alimentent les circuits de proximité. Ils participent directement à la richesse de la vie rurale.

Les zones rurales doivent, en elles-mêmes, être mieux valorisées pour répondre aux enjeux environnementaux et sociaux : à une agriculture diversifiée et agronomiquement performante dans son utilisation des sols, de l'eau et de la forêt, il faut associer la promotion des biens non alimentaires (énergie tirée de la biomasse, agro-matériaux, écoproduits, etc.) et le développement des services (agrotourisme…). C'est l'ensemble de ces activités qui permettra de revivifier nos campagnes en train de se désertifier et de créer des bassins d'emploi non-délocalisables.

C'est ce modèle que nous entendons défendre lors des négociations de la prochaine PAC 2020, négociations qui commencent dès aujourd'hui ; ce modèle tourné vers l'agro-écologie, l'emploi, la valeur ajoutée, la vie des territoires. Celui-là même qui conduit à la protection de l'environnement, à des productions alimentaires saines, de proximité et de qualité.

 

 

Source : Choisir notre Europe

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Européenne 2014
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:49

L'agro-alimentaire est une filière stratégique pour l'Europe et particulièrement pour notre pays. C'est le premier secteur industriel de la France avec 13 500 entreprises et 495 000 emplois, maillant l'ensemble de notre territoire avec des entreprises de toutes tailles, du petit artisanat à la grande industrie (97 % de PME). A l'export, l'excédent commercial se chiffrait à 9,2 milliards d'euros en 2012. Et pourtant… cette apparente vitalité ne doit pas cacher le fait que ce secteur économique est en régression. Ces dix dernières années, la France est passée de la 2ème à la 5ème place des pays exportateurs. L'excédent de notre balance commerciale ne repose que sur très peu de produits : le vin et les alcools tout d'abord, puis des produits frais, produits laitiers et fromages pour l'essentiel.

Sur nombre d'autres secteurs de l'agroalimentaire, à l'exemple de la Bretagne avec les volailles et le porc, notre pays rencontre de graves difficultés. Le problème des abattoirs bretons a mis sur le devant de la scène les questions de dumping social résultant de la directive "détachement des travailleurs" et des salaires "low cost", pratiqués notamment en Allemagne. Le gouvernement et les députés socialistes se sont attachés à résoudre cette question, et les négociations en cours, avec notamment l'instauration prochaine du smic allemand, sont de premiers résultats positifs. Mais ces pratiques ne sont pas les seules à devoir être mises en cause : l'urgence est à une restructuration de nos filières. Une nouvelle dynamique doit être créée entre les différents acteurs pour une meilleure maîtrise de la chaîne production-transformation et une meilleure répartition de la valeur ajoutée, que ce soit sur les volailles et le porc, mais aussi la viande bovine, les fruits, les légumes… et Cela passe notamment par une production agricole adaptée et suffisante sur nos terroirs pour fournir la matière première à nos entreprises de transformation. Des exemples : aujourd'hui, notre marché manque de 25 % de lait de chèvre qui pourraient être transformés en fromages dont les débouchés sont assurés ; nous importons 44 % de notre production de poulets de chair alors que, par ailleurs, nous en exportons quasiment autant – mais à moindre valeur ajoutée.

Etre compétitif passe également par la modernisation de nos infrastructures, par l'innovation et la recherche. Les aides de la politique agricole commune, notamment à travers le FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural), sont mobilisées en ce sens.

Notre patrimoine gastronomique fait partie de la culture européenne que nous nous attachons à protéger dans la mondialisation : du bœuf aux hormones aux OGM, en passant par les fromages 100 % pasteurisés et les poulets javellisés, nous aurions tout à perdre de l'uniformisation. Il n'est pas pensable que cela puisse être mis en cause lors des négociations actuelles du traité de libre échange entre l'Union Européenne et les Etats-Unis.

La France doit d'autant axer ses productions sur la qualité que les consommateurs sont de plus en plus exigeants et attentifs vis à vis de leur alimentation. Améliorer la qualité, et par là donner une valeur ajoutée supplémentaire à nos productions, c'est une dynamique indispensable pour assurer le développement de nos entreprises, assurer des débouchés tant sur notre territoire qu'à l'export. Le "made in France" de l'agroalimentaire est synonyme de sécurité alimentaire, de qualité : ces valeurs doivent être renforcées et nous permettre de tenir le haut du marché.

 

 

Source : Choisir notre Europe

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Européenne 2014
commenter cet article

Profil

  • aurelinfo
  • Blog d'Aurélien Violette
  • Blog d'Aurélien Violette

avatar-user-3008819-tmpphprEX92I.jpeg
 Bienvenue sur aurelinfo !

Blog d'Aurélien Violette.

Recherche