Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 13:40
CN-MJS-14-10-06.jpg

Ce week-end du 25 et 26 octobre 2008 s'est déroulé le CN du MJS. CN? clique ICI Notre fédération a présenté à cette occasion deux résolutions. L’une portant sur l’Education intitulée « Quelle ambition pour l'Ecole de la République? » qui a été adoptée à l’unanimité, l’autre portant sur la Laïcité intitulée « Laïcité, arrêtons l'hypocrisie! ». Afin consulter la résolution sur : - L’Education : clique ICI - La Laïcité : clique ICI

 

Source : MJS76

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Archive MJS76
commenter cet article
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 13:38

Patrick Balkany est membre fondateur du RPR, il appartient aujourd'hui à l'UMP. Il a été maire de Levallois-Perret de 1983 à 1995 puis réélu en 2001 et député des Hauts-de-Seine de 1988 à 1997 et réélu en 2002 et 2007. Il est souvent qualifié de « sulfureux » par la presse française en raison de ses fréquentations et de ses multiples condamnations par la justice, et notamment pour avoir utilisé à des fins personnelles des employés municipaux payés par le contribuable. Cet élu UMP montre la vision de la droite au sujet les personnes étant en difficultés sociales. Cette vidéo est donc révélatrice de la politique de la lutte contre l’exclusion menée par l’UMP depuis 2002 et de tous les gouvernements de droite qui ont précédé.

 

 

 

 

Pour conclure selon la droite, ceux qui souffrent ont choisi de souffrir donc partant de cette théorie…

 

Source : MJS76

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Archive MJS76
commenter cet article
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 13:44

« Si je suis élu, je ferai tout ce que j’ai dit » (M. Sarkozy, le 2 mai 2007). Consultez les 2 vidéos et la liste qui suit et faites-vous votre idée.



Réduire de 4 points les prélèvements obligatoires. Dès l’automne 2007, le document prévisionnel transmis à la Commission européenne pour la période 2009-2012 ne prévoit aucune baisse de ces prélèvements. Le gouvernement commence par nier qu’il oublie cet engagement. Le 27 mars 2008, François Fillon annonce, en substance, que cette baisse n’est plus à l’ordre du jour.

« Je veux être le président de l’augmentation du pouvoir d’achat. » (14 janvier 2007, porte de Versailles). En 2007, selon les mesures du Ministère de l’emploi, qui sont optimistes, le pouvoir d’achat global des Français a stagné. Depuis, avec l’accélération de la hausse des prix non compensée par la hausse des salaires, il a diminué.
Deplus cette augmentation du pouvoir d’achat n'est plus pour le président une question centrale.

Vidéo à l'appui:



Le 17 avril 2007, M. Sarkozy déclare vouloir mettre la monnaie européenne au service de la croissance et de l’emploi» et s’engage à lancer des discussions à ce sujet avec ses partenaires. Un an après, rien n’a été fait et la question monétaire ne fait même pas partie des priorités de la présidence française.

 

« La France n’a pas vocation à rester éternellement en Afghanistan » avait déclaré M. Sarkozy pendant la campagne présidentielle, laissant ouverte la possibilité d’un retrait. Virage complet : le 26 mars 2008, il annonce devant le Parlement britannique sa décision d’envoyer un millier d’hommes supplémentaires.

« Si je suis élu Président de la République, je ferai voter dés l’été 2007 une loi qui interdira la pratique détestable des golden parachutes ». On attend toujours.

« Je demande la suspension de TOUTES les négociations avec la Turquie » déclare le candidat. Dès le 26 juin, des négociations sont ouvertes sur trois nouveaux chapitres en vue de l’adhésion, et la France décide de ne pas stopper le processus. M. Sarkozy souhaite aujourd’hui supprimer l’obligation constitutionnelle de tenir en France un référendum pour tout nouvel élargissement de l’Union.

« Je créerai une fiscalité écologique pour inciter les Français à adopter des comportements vertueux, notamment une TVA à taux réduit sur les produits propres. » La fiscalité écologique est une des grandes oubliées du Grenelle de l’environnement.

« Je prends l’engagement si je suis élu de créer des écoles de la deuxième chance dans tous les départements » (Nantes, le 15 mars 2007). Au lieu de cela, 11200 postes sont supprimés dans l’Education nationale.

« J’augmenterai de 25 % le minimum vieillesse, je revaloriserai les petites retraites et les pensions de réversion pour que ces retraités vivent mieux. » (23 janvier 2007) Les retraités qui ont vu leurs pensions augmenter de seulement 1,1 % apprécieront.

« Pour les lunettes et les prothèses dentaires, je propose qu’on porte les remboursements jusqu’à 50 % » (23 janvier 2007). Le 13 avril 2008, la ministre de la santé envisage le déremboursement total des lunettes par la sécurité sociale.


Merci de nous envoyer vos commentaires afin de compléter la liste.

 

Source : MJS76

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Archive MJS76
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 13:37
photo manif 1.jpg


C’est la « première vraie manifestation de la rentrée sociale », pour Patrick Gontier, secrétaire général de la fédération Unsa. "On a posé la question de l’éducation comme une question d’avenir et les gens sont au rendez-vous."

Plusieurs dizaines de milliers de personnes participent à la manifestation, selon les organisateurs. Jérôme Crozat, de l’Unsa-Education, évoque 80.000 participants.

Plusieurs organisations de l’Education, dont les principaux syndicats enseignants, ont appelé "tous les citoyens concernés par l’Ecole" à une manifestation nationale hier dimanche 19 octobre à Paris "pour la défense d’un service public d’Education", ont-elles annoncé mercredi à l’AFP.

Cette manifestation entend notamment être une riposte aux 11.200 suppressions de postes dans l’Education à la rentrée 2008, aux 13.500 annoncées pour 2009 et aux craintes que ce rythme continue les deux années suivantes.

Cette manifestation a appelé « tous les citoyens concernés par l’Ecole - y compris les parents - à défiler » .

Nous, le MJS étions présent afin de soutenir tous ces manifestants venant de la France entière pour défendre d’une même voix un service public clef de la France.

L’école publique est l’école de la république.

 

Source : MJS76

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Archive MJS76
commenter cet article
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 13:37

 

edvige.jpg Aujourd’hui jeudi 16 octobre 2008 c’était la Sainte Edwige EDVIGE tout le monde se rappelle ? Mais oui EDVIGE, le fichier qui concernait les mineurs de moins de 13 ans et les informations personnelles telles que la sexualité, les problèmes de santé et la religion. A propos d’EDVIGE, le gouvernement a décidé de retravailler dessus et nous proposera bientôt à la place EDVIRSP. L’orientation sexuelle et la santé des personnes concernées par le fichage n’apparaîtront plus mais en revanche l’âge minimum est gardé, c’est-à-dire 13 ans. Mais si vous vous comportez très sagement, au bout de cinq ans, votre fichier sera oublié au sein du Ministère de l’Intérieur. Cela remet donc en cause la présomption d’innocence et le droit à l’oubli. Donc pour cette Sainte Edwige, nous pouvons dire adieu EDVIGE et bonjour EDVIRSP version soft. Mais peut-on dire qu’un enfant, car à 13 ans on est encore un enfant, est susceptible de devenir le futur Ben Laden ?

 

Source : MJS76

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Archive MJS76
commenter cet article
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 13:36
179-bouclier.jpg

Au cours de l’été 2007, la droite et le Président de la République ont inventé le “bouclier fiscal”, la mesure permettant aux contribuables les plus fortunés et détenteurs d’un patrimoine de grande valeur de bénéficier de réductions d’impôts. Très discrètement vient d’être annoncé le bilan de ce dispositif. Il se résume ainsi : 15.066 Français ont bénéficié de la mesure. C’est moins de 0,04 % des contribuables. Parmi eux, 2.242 contribuables dont les revenus sont supérieurs à 41.982 €, reçoivent à eux seuls 82,9 % des sommes reversées par le fisc, environ 246 millions d’euros au total. Enfin, les 671 contribuables les plus riches, ceux dont le patrimoine dépasse 15,53 millions d’euros (le patrimoine moyen d’un Français est 77 fois inférieur !), se réservent 68 % des sommes reversées et ont perçu, chacun, en moyenne, un chèque de 231.900 €. Il faut souligner que ces “ristournes” ne sont pas seulement valables cette année ; les rares et heureux bénéficiaires vont continuer d’en profiter durablement. En Haute-Normandie par exemple 196 bénéficiaires se sont partagés 2 339 173 euros soit un montant moyen de 11935 euros. On croit rêver! Pendant ce temps, les caisses de l’Etat se vident et le gouvernement s’apprête à proposer un budget pour 2009 qui sera de la plus grande rigueur, avec des manques terribles pour nos écoles, nos services publics, notre système de santé, etc. Le contraste est saisissant.

 

Source : MJS76

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Archive MJS76
commenter cet article
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 13:35

 

prêts image.jpg
Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur, vient de mettre en place, à grand renfort de communication, des prêts à destination des étudiants. Il ne s’agit pourtant que de la mise en lumière par l’Etat de dispositifs que les banques proposent déjà.
En effet, ce dispositif remplace les prêts à taux 0 que proposait l’Etat par des partenariats avec le groupe Banque Populaire et l’organisme de crédit Cételem. Dans cette nouvelle formule, c’est l’Etat qui se porte caution pour les étudiants auprès des établissements bancaires, mais les taux d’intérêts pratiqués sont ceux du marché.


Cette mesure ne lutte pas contre la précarité des étudiants, elle l’aggrave !
En déléguant aux banques la responsabilité des aides sociales aux étudiants, le gouvernement renonce à remplir son rôle, et écarte la puissance publique de l’aide sociale des étudiants.
Pourtant, la situation sociale des étudiants doit appeler des réponses efficaces. Aujourd’hui, 50% des étudiants ont recours au salariat pour financer leurs études et 100 000 d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté. De plus, ils sont aussi touchés par la baisse du pouvoir d’achat avec l’augmentation de 5,9% des dépenses obligatoires (frais d’inscription, loyer…) cette année.
Par ailleurs, l’âge moyen d’entrée sur le marché du travail est de 27 ans et les jeunes sont confrontés à une grande précarité à l’entrée dans la vie active. Elle se caractérise par des contrats précaires, un chômage des jeunes très important, des périodes d’intérim…
Face à cela, la seule du gouvernement ne consiste qu’à ajouté à cette situation sociale le droit à l’endettement, alors que de plus en plus de foyers en France doivent faire face à des situations de surendettement. À travers cette mesure, c’est la vision de l’université de la droite qui transparaît. L’université rêvée de Nicolas Sarkozy, c’est une université du chacun pour soi, où la sélection sociale à toute sa place et où il faut avoir les moyens financiers pour réussir.

L’allocation d’autonomie pour la réussite de tous. Nous pensons au contraire que l’université doit poursuivre sa démocratisation en permettant à chacun de réussir. Nous opposons un autre projet à celui de la droite : celui de l’allocation d’autonomie, volet financier d’un statut social pour la jeunesse.
Cette aide, versée à l’ensemble des étudiants, en fonction de leurs besoins propres -et non des revenus des parents, comme c’est le cas des aides sociales aujourd’hui- permettrait aux étudiants de ne plus avoir à choisir entre précarité du travail et dépendance familiale. Cela permettrait à chacun de réussir ces études en accédant à l’autonomie.
Cette allocation est la seule réponse qui accepte que l’élévation globale du niveau de qualifications bénéficie à l’ensemble de la société, et que par ce biais la période de transition entre l’obtention de la majorité civile et l’entrée sur le marché du travail doit être couverte socialement et reconnue économiquement.
Il est donc clair que deux visions de ce que doit être le rapport de la société à ses étudiants s’affrontent. Il est important de refuser cette logique d’endettement individuel et de promouvoir la mise en sécurité sociale de la jeunesse, premier pas pour la conquête de son droit à l’autonomie.

 

Source : MJS76

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Archive MJS76
commenter cet article
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 13:33
drapeau_usa_1210927495.jpg


Aujourd’hui deux candidats monopolisent le monde médiatique, et on oublie que d’autres candidats se présentent notamment un candidat du Parti Socialiste des Etats-Unis (Lien vers le site officiel).

Le Parti socialiste des États-Unis est un parti politique américain. Son candidat pour l'élection présidentielle américaine de 2008 est Brian Moore en tandem avec Stewart Alexander.

180px-Brian_Moore_Untouched.jpgBrian Patrick Moore, né le 8 juin 1943, est un homme politique américain. Il est le candidat officiel du Parti socialiste des États-Unis à l'élection présidentielle de 2008. Moore obtint un Master en administration publique à l'Université d'État de l'Arizona (Arizona State University).
En 1969, il rejoignit le Corps de la Paix et participa à des projets de développement d'infrastructures dans des quartiers pauvres en Bolivie, au Panama et au Pérou. Il a également participé à de tels projets en Équateur, au Brésil, au Guatemala, en Colombie, en République dominicaine, au Mexique et en Tanzanie.
Il s'est prononcé en faveur d'un financement public pour les soins de santé, de l'accès au logement pour tous (à travers une politique interventionniste de l'État), d'une démocratie participative et d'un contrôle public démocratique sur l'économie.

 

Parmi ses prises de position pendant la campagne électorale:
- pour l'abolition du Patriot Act
- contre la torture par l'eau
- pour le retrait des troupes américaines en Irak
- pour la nationalisation des secteurs clefs de l'industrie
- pour une réduction des dépenses militaires
- pour le protocole de Kyoto et une politique active en matière de protection environnementale
- contre la peine de mort
- pour la garantie de l'accès pour tous aux services essentiels (santé, logement, éducation)
- pour le droit à l'avortement
- pour la fin de la vente d'armes à l'étranger par les États-Unis
- pour le remboursement de la dette des États-Unis aux Nations unies
- pour le recours obligatoire au référendum avant toute action militaire à l'étranger
- pour la protection du droit de grève et du droit d'appartenir à un syndicat
- pour le droit de sanctuaire pour les immigrés en situation irrégulière; pour une politique d'aide au développement des pays pauvres pour endiguer l'immigration clandestine
- pour l'annulation de la dette du Tiers monde
- pour un engagement de l'État dans le développement et l'amélioration des infrastructures urbaines et rurales

180px-Wriststrong_3.jpgStewart Alexis Alexander, né le 1er octobre 1951 à Newport News (Virginie), est un homme politique états-unien.
Il est le candidat officiel du Parti socialiste des États-Unis à la vice-présidence des États-Unis pour l'élection présidentielle de 2008.
Il naquit dans une famille pauvre, pendant l'époque de la ségrégation raciale, et grandit dans une caravane. Son père lui enseigna la maçonnerie pendant son enfance. Il fut enrôlé dans une école réservée aux enfants noirs. Vers 1960, il eut l'occasion d'entendre Malcolm X à Los Angeles, où la famille Alexander s'était installée. Il fut employé dans divers métiers manuels. Par la suite, il s'engagea brièvement dans l'Armée de l'air.
Il rejoignit la National Association for the Advancement of Colored People.
En 1988, il fut candidat à l'élection municipale de Los Angeles, et centra sa campagne sur des questions sociales.

 

Source : MJS76

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Archive MJS76
commenter cet article

Profil

  • aurelinfo
  • Blog d'Aurélien Violette
  • Blog d'Aurélien Violette

avatar-user-3008819-tmpphprEX92I.jpeg
 Bienvenue sur aurelinfo !

Blog d'Aurélien Violette.

Recherche