Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 12:06

« Je suis ici pour dire à la France qu’elle doit rester une grande nation industrielle » a affirmé François Hollande en entrant dans l’usine de l’entreprise Eolane à Montceau-les-mines ce mercredi matin. Le candidat à l’élection présidentielle commençait son déplacement en Saône-et-Loire par une visite de la ligne de production de tablettes numériques de l’usine, relocalisée en 2010.

« L’horizon ne peut pas être le déclin »
Aux ouvriers d’Alstom, un peu plus tard dans la journée, il est venu «parler du redressement de la France, de la production, de la croissance, et de l’industrie». Pointant « ceux qui viennent dans les usines pour Noël, dire qu’elles vont être sauvées et qui finalement ferment au printemps ». Face aux pertes d’emplois industriels, il a réaffirmé la nécessité de «produire plus et mieux». Pour répondre à cet enjeu, capital pour «la place de la France, pour l’emploi, comme pour notre capacité à redistribuer de la richesse», le candidat à l’élection présidentielle a développé ses solutions.

 

 

 

 

« Je crois dans le redressement de notre industrie »
« La grande bataille de demain est celle qui doit nous rendre meilleur dans la compétition mondiale » a-t-il affirmé. Contrat de génération, investissements dans de grandes filières d’avenir, sécurisation des parcours professionnels et urgence d’un nouveau pacte productif, le candidat à l’élection présidentielle a expliqué ses propositions.

Ce nouveau pacte productif ? « Il reposera sur l’investissement, la connaissance, la recherche et la formation » a-t-il indiqué. Et de développer sa vision d’une forme de « patriotisme productif »: « le patriotisme productif, c’est la France d’excellence. Une fierté industrielle à retrouver » a-t-il expliqué. Précisant en reprenant l’exemple de l’entreprise Eolane : « Ils se sont aperçus qu’ici il y avait un meilleur savoir-faire, une meilleure qualité, un meilleur service après-vente. On peut donc revaloriser notre savoir-faire. C’est ça le patriotisme industriel ».

Pour tout cela ” il faut de l’engagement, de la constance, je ne veux pas que l’on revive les promesses non tenues” a-t-il déclaré.

Les propositions de François Hollande pour l’Industrie :  ICI.

Le reportage :

 

 

Le candidat à l’élection présidentielle avait aussi visité l’usine de Saint-Gobain à Vaujours (lundi 28 novembre), l’occasion de présenter ses propositions sur l’industrie. «Pour remettre le pays au coeur d’une dynamique, l’industrie en sera le levier», «alors que la part de l’industrie dans la valeur ajoutée est passée de 18 à 13% et que 750 000 emplois industriels ont été perdus en dix ans» a rappelé François Hollande .

 

 

 

Source : PS76

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 12:58

martine aubry referenceMartine Aubry, première secrétaire, a estimé dans une interview au jDD, que les conditions de la victoire de la gauche étaient réunies : «Le parti est rassemblé et mobilisé ; les primaires ont donné une forte légitimité à François Hollande ; nous avons un projet solide qui servira de socle au programme présidentiel ; et nous avons construit des relations de confiance avec nos partenaires de gauche» a-t-elle constaté.

 

«Ramener le Président à son bilan»

La première secrétaire a promis de «ramener le Président à son bilan», «c’est-à-dire à son échec, à ses plans d’austérité qui se succèdent, à ses belles photos avec Angela Merkel qui cachent mal une inaction de l’Europe pour réguler la finance depuis 2008» a-t-elle ajouté. Et de pointer «son abandon de l’industrie, les inégalités qui s’accroissent, la France dont la voix n’est plus entendue».


«Rassembler les Français pour leur montrer qu’un autre chemin est possible»

«Nous dénonçons les mensonges de Nicolas Sarkozy» mais «nous parlerons de ce qu’attendent les Français, du redressement de la France et du retour de la justice» a-t-elle expliqué. Avec EELV, «nous avons bâti ensemble des réponses pour sortir de la crise et pour l’après-crise». «L’essentiel est de rassembler les Français pour leur montrer qu’un autre chemin est possible». a-t-elle affirmé.


«François Hollande sera le candidat du redressement, de la justice, de l’avenir»

«François Hollande a été choisi par 3 millions de Français, c’est une force» a-t-elle rappellé. «Il sera le candidat du redressement, de la justice, de l’avenir : c’est comme cela que les Français le perçoivent». «Depuis la fin des primaires, toute mon énergie est consacrée à (le) faire gagner».

«Quand il sera élu, j’aurai mené à bien ma mission : en finir avec le sarkozysme et donner à la France une présidence et une espérance de gauche» a-t-elle conclu.

 

Source : PS

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 12:53

“Wir gewinnen zusammen”, “Nous allons réussir ensemble ….” a dit François Hollande aux allemands du SPD à Berlin où il est l’invité d’honneur du Congrès, accueilli par Sigmar Gabriel, son président.

 Il faut se garder des caricatures de part et d’autre et cesser de rabaisser le débat européen. Ce ne sont ni le Premier ministre ni le Président qui ont fait honte à la France dans le monde et en Europe avec le discours de Dakar, la “chasse aux roms” et la “panne du moteur franco allemand“ qui pourront donner à qui que ce soit des leçons d’internationalisme et d’esprit européen.

François Hollande porte, lui, une vision nouvelle de la relance europeenne et de la relation avec l’Allemagne, une relation respectueuse et d’égal à égal, au service de l’Europe et dans l’intérêt de nos deux peuples. Il est l’héritier de Jacques Delors quand Sarkozy solde un quinquennat d’échec européen après bien des errances idéologiques allant jusqu’à se réclamer de la filiation de Barrès …

Ainsi, invoquant explicitement Barrès dans son discours du 17 avril 2007, Sarkozy se livrait à une attaque d’une violence inouïe contre l’Allemagne : “La France n’a jamais cédé à la tentation totalitaire. Elle n’a jamais exterminé un peuple. Elle n’a pas inventé la solution finale, elle n’a pas commis de crime contre l’humanité, ni de génocide …». Et aujourd’hui, Fillon jouerait au père la vertu ?  De qui se moque-t-on ?

 

 

 

Au-delà de l’hypocrisie, de la manoeuvre basse et trompeuse, des feux qui servent à masquer les plaies de 5 annnées d’un Sarkozysme incapable de gérer correctement le pays, la droite ne musèlera pas les critiques contre sa faillite, patente, celle des conservateurs européens, en accusant les autres de germanophes !

Ce nouveau “leurre” ne prend d’ailleurs pas et la présence de François Hollande en Allemagne est le meilleur garant que, des deux côtés du Rhin, des forces progressistes et sérieuses préparent une alternance souhaitable et urgente. Avec un fédéralisme de projets contre l’incohérence de marché du couple “Merkozy” qui ne s’entend pas, le candidat de la gauche offre une perspective positive à l’Europe donc à la France comme à l’Allemagne où les délégués du congrès du SPD ont applaudi à cette proposition.

 

Source : PS76

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 13:27

Sans-titre-copie-63.JPG

 

Source : JMBlog

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 13:23

Sans-titre-copie-62.JPG

 

Source : JMBlog

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 06:22

Sans-titre-copie-61.JPG

 

Source : TropicalBoy

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 13:19

Lors du point presse hebdomadaire, le porte-parole du PS a fait part des prévisions de croissance pour la France en 2012, rendues publiques par l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) : elles sont bien «en deçà des prévisions de croissance du gouvernement français, l'OCDE révise ses prévisions de croissance pour la France de 2,1% à 0,3%», a-t-il indiqué.

 

 

Période de récession

«Selon l'OCDE, la France va rentrer dans une «brève période de récession : ce sont donc des entreprises qui vont fermer, des emplois qui vont être détruits, du pouvoir d'achat qui va se dégrader, du chômage qui va augmenter, c'est-à-dire la réalité d'une impasse économique et sociale (...), celle dans laquelle s'enferme la France depuis plusieurs années», a également déclaré Benoît Hamon.
 
Plan d'austérité

«Le budget de la France est d'ores-et-déjà insincère puisque si ces prévisions de croissance devaient se révéler exactes, les hypothèses sur lesquelles nous avons fondé le volet recette du dernier budget seraient des hypothèses encore parfaitement farfelues», a prévenu le porte-parole.
«Cela fait redouter le nouveau plan d'austérité que mettra en oeuvre le gouvernement pour satisfaire les objectifs de plus en plus inapplicables de l'Union européenne en matière de réduction des déficits et d'austérité». 
Source : PS

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 13:17

Depuis dix ans, la droite a multiplié la dette par deux par une politique qui ne profite qu’à une minorité de nos concitoyens les plus aisés. La crise est là, mais la responsabilité est surtout celle de M. Sarkozy. Faute d’avoir le courage de revenir sur 75 milliards de cadeaux fiscaux, le gouvernement impose au pays une cure d’austérité brutale et injuste, désastreuse économiquement et financièrement inefficace. Tous les Français s’en trouvent pénalisés.

Découvrez notre campagne: « "La Droite creuse la dette c’est vous qui payez la note ! »

Vidéo, flowchart et affiches, relayez autour de vous cette campagne:

 

Découvrez et partagez la vidéo:

 

 

 

 

Source : PS

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 13:16

François Hollande, candidat à l'élection présidentielle a réaffirmé ses priorités et ses solutions ce lundi matin sur BFMTV et RMC : «D’abord redresser le pays, l’industrie, les finances, et puis fixer aussi un cap pour la jeunesse, l’éducation qui doit être une espérance, qui nous permet de nous rassembler, et la justice, justice fiscale et justice sociale». Retrouvez l'intégralité de son interview en vidéo :

 

 

 

 

Source : PS

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 06:12

Le candidat à l'élection présidentielle a visité l'usine de Saint-Gobain à Vaujours le lundi 28 novembre, l'occasion de présenter ses propositions sur l'industrie.
«Pour remettre le pays au coeur d'une dynamique, l'industrie en sera le levier», «alors que la part de l'industrie dans la valeur ajoutée est passée de 18 à 13% et que 750 000 emplois industriels ont été perdus en dix ans» a rappelé François Hollande.
 
>> Le site de François Hollande

 

 

 

 
Le point presse

 

 

François Hollande suggère :
- d'identifier les filières industrielles d'avenir
- de créer des emplois via les économies d'énergie et les énergies renouvelables, qui représentent un gisement d'emplois considérable
- de favoriser l'innovation et l'investissement avec une fiscalité des entreprises qui sera modifiée
- de développer les PME...
 
«Il n'y aura pas de redressement du pays sans un redressement économique et industriel», a également déclaré François Hollande. Celui-ci a rappelé les trois grandes priorités de son projet :
1) le redressement du pays sur les plans budgétaire et industriel
2) la justice sans laquelle aucun effort ne pourra être sollicité
3) la jeunesse et l'éducation
Source : PS

 

Partager cet article
Repost0