Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 12:46

Sans-titre-copie-120.JPG

 

Source : Placide

Partager cet article
Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 12:40

Sans-titre-copie-117.JPG

 

Source : TropicalBoy

Partager cet article
Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 12:38

Sans-titre-copie-116.JPG

 

Source : TropicalBoy

Partager cet article
Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 12:36

Sans-titre-copie-115.JPG

 

Source : JMBlog

Partager cet article
Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 11:49

Sans-titre-copie-121.JPG

 

Source : BAR

Partager cet article
Repost0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 13:16

 

 

Sur la question européenne, François Hollande réaffirme sa volonté de renégocier le traité:

    «Je renégocierai le traité budgétaire européen, non pas pour enlever le sérieux, il est indispensable, mais pour qu’il y ait de la croissance, de l’activité, qu’il y ait une capacité pour l’Europe de nous mettre dans l’avenir et pas de nous faire une austérité pour toujours.»

François Hollande est revenu sur son agenda du changement et sa première mesure, l'exemplarité de l'Etat:

    «L’exemplarité de l’Etat, ça sera le premier changement, c'est-à- dire qu’il y aura un président de la République qui ne sera pas protégé par quelques statuts que ce soit, et il y aura un gouvernement où le non cumul des mandats sera la règle. Il y aura une indépendance de la justice qui sera immédiatement appliquée. Ça c'est l’exemplarité.»

>> Une exemplarité à opposer aux Cinq ans de scandales de Nicolas Sarkozy.

Concluant sur le 1er mai, François Hollande souligne l'objectif de cette journée :

    «C'est de rassembler, de réconcilier, de remettre tous ceux qui veulent la dignité du travail, la rémunération du travail.»

Partager cet article
Repost0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 13:05

 

Face à la montée du chômage dont «patissent le plus les moins de 25 et les plus de 50 ans», Michel Sapin pose la nécessité du contrat de génération :

    «La proposition phare de François Hollande, c'est le contrat de génération justement pour permettre aux plus de 25 de trouver un emploi et aux plus de 50 ans de garder un emploi.»

Michel Sapin a souligné le mouvement européen favorable aux idées de François Hollande sur la croissance.

    «François Hollande fait des propositions et cela progresse déjà en Europe. On voit bien que certains attendent avec beaucoup d'impatience, pas seulement en France mais en Europe qu'il soit élu.»

>>> L'occasion de retrouver l'infographie Sarkozy et l'Europe "Cinq ans de gesticulations"

Revenant sur le passage de Nicolas Sarkozy dans l'émission Des paroles et des actes, Michel Sapin note que :

    «Nicolas Sarkozy  est toujours dans l'improvisation et dans la caricature.  Il ne me donne pas plus confiance en lui aujourd'hui qu'hier. Nicolas Sarkozy n'a pas changé.»
Source : PS
Partager cet article
Repost0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 12:59

Sans-titre-copie-124.JPGLaurent Fabius était l'invité de Public Sénat pour réagir à la conférence de presse tenue par François Hollande la veille, qui portait en partie sur la politique internationale.

 

Pour voir la vidéo clic : ICI ou sur l'image.

 

Un traité renégociable

Interrogé sur les propos d'Angela Merkel sur la nécessité d'un peu plus de croissance, Laurent Fabius répond: "on ne peut pas encore parler de victoire, On doit constater qu'alors qu'il y a encore quelques semaines on entendait qu'un seul son, celui de la rigueur, désormais on entend sérieux budgétaire, mais en même temps croissance et c'est un changement de climat qui est important". Puis sur la renégociation du traité d'austérité: "on peut tout à fait envisager qu'il y ait un instrument juridique de même valeur que la partie budgétaire et qui aborde toute la question de la croissance". Et de poursuivre: "nous ne sommes pas du tout hostiles à la discipline budgétaire [...] mais on n'arrivera pas ni à relancer l'emploi, ni à redonner du crédit à la cause européenne, ni même à respecter l'équilibre budgétaire sans croissance".


Un grand danger pour les équilibres en France

S'agissant du durcissement des critiques de la droite qui compare les propositions de François Hollande à l'état de la Grèce et de l'Espagne, Laurent Fabius rappelle: "j'ai retrouvé des propos de Mr Sarkozy quelques mois après la chute de la Grèce et la chute de l'Espagne où il vantait avec des adjectifs que vous ne pouvez même pas imaginer la qualité de la gestion grecque et espagnole". Puis il explique: "si [Nicolas Sarkozy] était réélu, ce serait la dernière fois pour lui donc c'est un Sarkozy sans limite. [...] Cela veut dire que rien n'est garanti: la sécurité sociale, le service public, les collectivités locales ... Tout est menacé s'il est réélu. C'est un grand danger pour les équilibres en France".

 

Redresser la France

Laurent Fabius explique par la suite les propositions de François Hollande pour redresser la France: "la première phase du quinquennat sera une phase de redressement difficile: redressement commercial, redressement financier ... " Et de rappeler que la gestion "exemplaire" de Nicolas Sarkozy obligera l'Etat à emprunter "500 millions d'euros par jour".


FN: des idées inapplicables

Enfin interrogé sur le score du Front National, Laurent Fabius conclut: "Les réponses [du Front National] ne sont pas pertinentes et les gens qui votent FN seraient les premières victimes de l'application de leurs idées". L'ancien ministre donne un exemple: "si vous fermez les frontières de la France, il y a un cinquième de la production qui ne peut plus exister et c'est donc un chômage massif ". Puis termine: "mais le fait qu'il faut entendre ce que ces millions d'électeurs disent, c'est le B-A-BA".

>> revoir la conférence de presse de François Hollande: «j'adresserai un mémorandum aux chefs d’État sur la renégociation du traité»

>> Voir le bilan de Nicolas Sarkozy sur l'Europe: « 5 ans de gesticulations »

>> Voir l'agenda du changement: les mesures de la première année de mandature de François Hollande

 

Source : PS

Partager cet article
Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 13:03


François Hollande était l'invité de RTL ce vendredi matin. Il s'est exprimé sur la question de l'immigration, l'emploi et ses 60 engagements.

 

 

 

Interrogé sur la hausse du chômage lors du dernier quinquennat, François Hollande a expliqué comment il souhaite impulser une dynamique pour l'emploi, notamment celui des jeunes avec le contrat de génération.

    "La courbe du chômage doit s'inverser. Comment? Par des mesures économiques. Si nous voulons créer des emplois, il faut de la croissance. Elle doit venir le plus vite possible en France par un soutien à l'industrie, par le développement des PME d'où mon idée de banque publique de l'investissement et par la mobilisation de l'épargne. Il y a aussi un gisement d'emplois important dans le bâtiment d'où ma proposition de doubler le plafond du livret des caisses d'épargne, du livret A,  pour que nous puissions mobilier des financements pour le logement.

    Et il y a la croissance au niveau de l'Europe, c’est tout le sens de ma proposition de renégociation du traité. Je vois d’ailleurs que les lignes bougent, pas simplement le président de la Banque Centrale européenne, mais même le président du Conseil européen aujourd’hui encore vient de dire qu’il était prêt à anticiper le Conseil européen sur un certain nombre de points, justement pour préparer des éventuelles mesures pour la croissance."

A la question que feriez-vous en cas de duel FN-UMP lors des législatives, François Hollande a souligné que lors de l'élection présidentielle de 2002, il avait "appelé à voter Jacques Chirac contre Jean-Marie Le Pen" alors qu'il avait "toujours combattu" le président sortant de l'époque.

    "Je fais une distinction entre les républicains et ceux qui combattent les valeurs de la République."

Interrogé sur la question de l'immigration, François Hollande a distingué plusieurs cas.

    "Je considère qu'il n'y aura jamais d'immigration zéro, qu'il y aura toujours une immigration légale. Est-ce qu'on peut en réduire le nombre? C'est un débat. Sur les étudiants étrangers je n'y suis pas favorable. Je considère que la présence dans nos facultés d'étudiants étrangers est une chance, pas seulement pour les étudiants étrangers, pour nous. En revanche, la limitation de l'immigration économique est nécessaire. Et je veux même lutter contre l’immigration clandestine sur le plan économique."

François Hollande a souligné la cohérence de sa campagne: "Ce que j’ai présenté au premier tour je le présente au second tour et je cherche à rassembler. Rassembler la gauche, je suis socialiste, je ne vais pas cacher mon identité, et rassembler les Français parce que c’est le devoir du prochain président de la République."

 

Source : PS

Partager cet article
Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 12:57
Partager cet article
Repost0