Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 12:26

duflot-jpg-2550366-jpg_2191688.JPGL'ex-ministre EELV Pascal Canfin a assuré mardi que sa collègue au gouvernement Cécile Duflot s'était vu proposer la place de numéro deux du gouvernement. Expliquant sur France Inter les raisons de leur refus à tous deux de rester ministres avec Manuel Valls à Matignon, le responsable écologiste a souligné qu'il n'y avait pas le "changement de cap" espéré par EELV. "Nous ne sommes pas au gouvernement pour être au gouvernement. Vous savez, Cécile Duflot, on lui a proposé la place de numéro deux du gouvernement, mais sans changer de ligne", a ajouté l'ancien ministre de la Coopération.

"Et donc nous aurions eu des responsabilités, des postes, mais pas de possibilité d'agir vraiment comme nous l'entendrions sur la ligne politique". "Cela lui a été proposé dans les minutes et les heures qui ont précédé la décision" sur le changement de Premier ministre, a dit M. Canfin, sans vouloir dire si c'était de M. Valls qu'émanait l'offre. Leur démission est "un acte politique fort et fondateur", a-t-il martelé. Il a par ailleurs assuré que le conseil fédéral d'Europe Écologie-Les Verts, réuni samedi prochain, prononcerait "une fin de non-recevoir" à une entrée d'un EELV dans un gouvernement dirigé par l'ex-ministre de l'Intérieur.

 

Source : Le Point

Partager cet article
Repost0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 12:47

Sans-titre-copie-82.JPGCécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts, a estimé vendredi que "quoi qu'il arrive" la candidature "aura fait du bien à cette campagne" présidentielle.

Sur Radio Classique et Public Sénat, l'élue d'Ile-de-France a déclaré : "On a fait le choix de faire campagne avec une candidate qui est différente, qui n'a pas l'habitude et le parcours de ceux qui font de la politique depuis quarante ans."

L'eurodéputée et candidate EELV "a commencé à installer la démonstration que la politique n'est pas réservée à quelques-uns", a commenté Cécile Duflot. "Le courage d'Eva Joly, la constance, le côté un peu décoiffant", tout cela, "quoi qu'il arrive, ça aura fait du bien à cette campagne", a ajouté la numéro un du parti écologiste.

 

Source : Le Point

Partager cet article
Repost0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 10:47

Sans-titre-copie-67.JPGLa candidate écologiste, ex-magistrate, invite le chef de l'État à répondre aux questions des juges dans les affaires Bettencourt et Karachi.

L'ex-juge d'instruction Eva Joly, candidate EELV à l'Élysée, a dit vendredi soupçonner Nicolas Sarkozy de vouloir se représenter à la présidentielle "pour se protéger contre la justice". Sur BFMTV-RMC, Eva Joly a assuré : "Aujourd'hui, nous ne savons pas si Nicolas Sarkozy est candidat à un deuxième mandat pour réellement diriger la France ou pour se protéger contre la justice et des sanctions éventuelles. Il y a une suspicion et il devrait lever cette suspicion."

"Je lui demande de prendre rendez-vous" avec les juges instruisant l'affaire Bettencourt et l'affaire Karachi. "Il doit s'expliquer et s'expliquer avant le premier tour", a insisté Eva Joly, pour qui "Nicolas Sarkozy est cerné aujourd'hui par les enquêtes judiciaires". "Il y en a quatre en cours qui sont très proches de lui. Il ne s'explique pas, il se cache derrière l'immunité présidentielle. C'est un scandale", s'est indignée la candidate.

"Voulons-nous réellement donner un deuxième mandat à un homme qui a donné des explications fausses sur son patrimoine en 2007, qui n'explique pas comment il a acquis son appartement de l'île de la Jatte ?" a-t-elle notamment demandé.

 

Source : Le Point

Partager cet article
Repost0
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 06:26

abaca-375871-jpg_245530.JPG

Un peu plus d'un mois après sa victoire à la primaire d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), la petite dame aux lunettes rouges est (enfin) intronisée par son parti. Samedi après-midi, dans la chaleur étouffante d'un gymnase clermontois, Eva Joly prononce le discours de clôture de l'université d'été d'EELV, l'occasion d'en dire un petit peu plus sur la candidate qu'elle sera. "Je suis une candidate à la présidence de la République, fière de porter les idées de notre maison commune, EELV. Je suis aussi une candidate préoccupée par les conséquences de la crise financière la plus grave depuis la guerre." 

 

Joly schématise l'évolution du parti qu'elle prétend incarner : le passage du statut de "lanceur d'alertes" à celui de "porteur de solutions". Un changement que l'eurodéputé Yannick Jadot, son porte-parole, expliquait ainsi un peu plus tôt dans la journée : "On n'est plus au temps de René Dumont qui s'affiche avec un verre d'eau... Les préoccupations environnementales sont connues aujourd'hui. Ça fait quelques années que les Verts sont passés au temps des solutions. On veut mettre en avant les politiques que l'on maîtrise : sur les affaires étrangères, l'éducation, la santé."

 

Joly, ferme sur la sortie du nucléaire

 

Vendredi, lors d'une conférence de presse consacrée à la crise de la dette, Joly se définissait déjà comme une candidate écologiste "ancrée dans la réalité économique". Jean-Vincent Placé, vice-président de la région Ile-de-France, jugeait, le même jour, en marge des journées : "La crise nous oblige à nous hisser à un certain niveau de responsabilités, à faire oublier l'image des écolos plantes vertes."

 

Tout au long de cette université d'été, Joly a ainsi mis en avant le thème de la crise financière, à sa sauce : la lutte contre les paradis fiscaux, le refus de l'austérité pour tous et l'augmentation assumée des impôts notamment, comme un pied de nez au Parti socialiste. Yannick Jadot : "Sur les paradis fiscaux, cela n'a rien d'un consensus. Sarkozy l'a promis. Mais Eva peut, elle a même la crédibilité, la possibilité, de par son expérience, de montrer que la lutte contre les paradis fiscaux est gérable." Joly n'aura pourtant pas oublié de marquer sa détermination sur le plan écologique, avec une position ferme et remarquée sur un sujet-clé : "Il n'y aura pas d'écologiste dans un gouvernement qui n'engage pas la sortie du nucléaire."

 

"Ne la normalisons pas" (Daniel Cohn-Bendit)

 

Eva Joly a beau se tenir éloignée des polémiques depuis sa sortie très controversée sur le défilé du 14 Juillet, il n'empêche qu'une partie des membres d'Europe Écologie est minée par les inquiétudes. Faut-il personnaliser la campagne présidentielle ? La ligne officielle est très claire : l'objectif de la campagne est d'apporter des réponses "collectivement", derrière leur candidate. Cohn-Bendit dénonce une forme de naïveté : "Mais enfin ! On ne va pas élaborer collectivement le programme, soyons réalistes ! L'élection présidentielle, c'est une personne... Ne réitérons pas l'erreur qu'on a faite avec Voynet : l'enfermer dans un programme inaudible." Alors, il a beau appeler au retrait de la candidature écolo, Cohn Bendit juge qu'Europe Écologie a tout intérêt à assumer à 100 % la personnalité de sa candidate : "Ne la banalisons pas, ne la normalisons pas !" 

 

Même volonté d'assumer chez Noël Mamère, qui conseille Eva Joly. Samedi, il a introduit le discours de la candidate par un hommage sous le signe de l'humour : "On te reproche ton accent... [...] Eh bien, nous sommes fiers que tu aies un accent !" Et de poursuivre : "On dit de Joly qu'elle est intransigeante. Eh bien, tu portes des valeurs qui sont en faillite dans notre pays. On dit aussi que tu n'es pas une Verte historique. Alors, nous avons eu une formidable intelligence politique, lorsque avec Dany on a voulu créer une force politique qui dépassait les Verts..."

 

Source : Le Point

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 11:34

EvaJoly1.jpg

Eva Joly sera la candidate d'Europe écologie les Verts (EELV) pour l'élection présidentielle de 2012. En effet, la Députée européenne est arrivée largment en tête de la primaire écologiste face à Nicolas Hulot.

 

En 1962, Eva Joly, future candidate d'Europe écologie les Verts pour 2012, s’appelle à l’époque Gro Eva Farseth, elle a 18 ans et participa au concours de Miss Norvège où elle termina deuxième dauphine.

 

Près de 50 ans plus tard la voilà candidate d'EEV pour l'élection présidentielle français en 2012 !

Sacré parcours !

 

Bravo Eva et bonne chance pour 2012 !

 

eva-joly-1962-miss-norvege-jeune.jpg

 

Source : Hern

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 04:15

europe-ecologie-les-verts-primaires-hulot-286088-jpg_172232.JPGLes primaires d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) se dérouleront en juin par correspondance et sur Internet, a décidé dimanche le conseil fédéral du parti. Ce choix risque de décevoir Nicolas Hulot, qui devrait annoncer dans la semaine du 11 avril son entrée en lice face à Eva Joly. À en croire ses proches, l'animateur de télévision souhaitait des primaires en septembre. La date de juin a recueilli 79 voix (55 contre et 4 bulletins blancs), a-t-on indiqué à la direction du mouvement. Les résultats seront communiqués le 24 juin ou le 9 juillet en cas de deuxième tour. Le corps électoral sera formé des seuls adhérents et "coopérateurs" (sympathisants non adhérents) et à ceux qui le deviendront d'ici là, moyennant une cotisation de 20 euros et la signature du Manifeste du rassemblement.

Pour l'instant, les sondages plébiscitent Nicolas Hulot. Selon une enquête Ifop, publiée dans Sud-Ouest dimanche, 66 % des sympathisants écologistes préfèrent l'animateur de télévision à Eva Joly, qui recueille seulement 32 % d'opinions. La probable candidature du présentateur d'Ushuaïa est bien accueillie par les sondages, mais une partie des militants sont sceptiques et rappellent son retrait tardif en 2007, qui avait mis en difficulté la candidature de Dominique Voynet. En outre, certains jugent Nicolas Hulot trop modéré sur le plan purement politique. Ses proches voulaient plus de temps pour lui permettre de travailler ses dossiers et convaincre la base.

Eva Joly est déjà en quasi-campagne depuis l'université d'été d'août dernier et, jusqu'à présent, les deux futurs rivaux ont respecté leur pacte de non-agression. Cécile Duflot a annoncé samedi qu'elle avait "décidé d'être candidate" à sa réélection au poste de secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts, à deux mois du congrès de La Rochelle (3-5 juin). "Je ne suis pas de celles qui se dérobent à leur responsabilité même quand c'est difficile", a-t-elle dit devant le Conseil fédéral d'EELV.

 

Source : Le Point

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 06:43

LOGO-EUROPE-ECOLOGIE.jpgPresque toute la famille écologiste était réunie le week-end dernier à Lyon pour la naissance officielle du rassemblement « Europe Ecologie-Les Verts », avec l'ambition affichée de devenir majoritaire.

Les quelque 2000 militants sur place et sur internet (sur les 13 000 revendiqués) ont décidé de conserver, à 53,2%, le nom qu'avait pris le mouvement pour le succès des européennes en juin 2009 (16,3%).

« Il n'y a plus à partir de ce jour des Verts et des non-Verts, nous sommes tous des militants du nouveau mouvement », a dit Cécile Duflot, visiblement émue à la tribune.


Reste maintenant à se désigner un premier secrétaire et un ou une candidate pour la présidentielle de 2012.

Le député de Paris, Yves Cochet et la député européenne Eva Joly sont en lice.

 

Source : Hern

Partager cet article
Repost0
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 12:49

135590-une-yade-bendit-jpg_45449.jpgRama Yade aux Journées d'été des Verts ?! À première vue, ça a tout l'air d'un canular. Eh bien non ! L'idée vient de Daniel Cohn-Bendit, qui, même en vacances, ne rate pas une occasion de provoquer ses amis Verts. En inconditionnel du ballon rond, le leader d'Europe Écologie a souhaité organiser un atelier sur le foot lors de la rencontre des écologistes qui se tiendra à Nantes, du 19 au 21 août.

L'idée était, certes, un brin fantaisiste, mais l'intitulé du débat, lui, très sérieux : "Où va le foot ? Après la déroute de l'équipe de France en Afrique du Sud, il est temps de réfléchir à l'avenir du foot et des sports collectifs en France". L'atelier devait être animé par l'euro-député Yannick Jadot et Dany Cohn-Bendit lui-même, avec en "guest star"... la secrétaire d'État aux Sports, qui confirme avoir reçu un carton d'invitation.

"Pourquoi ne pas inviter Sarko ?"

L'initiative n'a pas fait rire tout le monde. Hier, la nouvelle a créé un vent de panique chez les écolos. Sur des e-mails internes à Europe Écologie, que Le Point.fr a pu consulter, les critiques allaient bon train. Certains n'osant pas y croire : "Vous êtes sûrs ? N'est-ce pas une blague de mauvais goût ?" ; "J'avoue que les bras m'en tombent". D'autres s'indignant de la venue d'"une ministre de Sarkozy" : "Cette invitation à droite est du n'importe quoi, alors pourquoi ne pas inviter Sarko, Fillon, etc. ?" ; "Franchement, c'est très déprimant. Où allons-nous ?"...

D'autres encore s'en prenant directement à l'auteur de cette idée : "Les ateliers des journées d'été n'ont pas pour but de faire plaisir aux lubies de chacun, on a le droit de ne pas être politiquement correct dans sa vie personnelle mais on n'impose pas ses faiblesses comme orientation politique" ; "Cela fait quand même un peu les caprices de la Castafiore (...) Je n'ai rien contre le fait que des sexagénaires kiffent Rama Yade ou qu'ils aient envie de parler foot, mais ils règlent ça dans leur vie privée"...

"Président d'honneur de la sensibilité de droite d'Europe Écologie"

Alors qu'une pétition était en cours de rédaction, la réponse de Dany n'a pas tardé. Il vient d'annoncer en fin de matinée qu'il annulait la tenue du fameux atelier "foot". "Je tiens tout de même à remercier vivement les personnes qui ont cru utile de me faire des remarques d'ordre moral et politique (...) C'est vraiment très gentil de leur part et surtout très utile", écrit-il sur un ton cassant. Avant de menacer de ne pas se rendre aux journées d'été : "Je m'accorde une période de réflexion visant à décider si je viens ou pas à Nantes." C'est signé : Dany, président d'honneur de la sensibilité de droite d'Europe Écologie, tendance Groucho Marx"... Il va y avoir du sport !

 

Source : Le Point

 

Je trouve dommage que Daniel Cohn-Bendit destabilise les Verts suite à leurs bon résultats aux dernières élections. Il serait dommage que ce parti perde toute crédibilité par des guerres intestines aussitôt après l'affirmation de leur rang sur l'échecier politique.

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 12:15

poursinoff.jpgBonsoir,

Je veux dédier ce magnifique résultat aux militants de nos différents partis.

Nous avons su additionner nos talents, pour la cause d’une politique, qui met l’humain et son environnement au cœur de ses préoccupations.

Merci à Didier, mon aillé gauche, qui a su mobiliser ses camarades socialistes, jusqu’à Martine Aubry. Merci à Jean-Luc Mélenchon, Vincent Lietchi, Pierre Déjéan qui nous ont rejoints au deuxième tour.

Parmi les talents, je veux souligner la capacité d’écoute et de dialogue qui permet d’entendre l’autre pour que chacun puisse évoluer, s’enrichir dans un débat honnête. Je veux souligner le talent de Pascal Zabu, qui,  dans ses vidéos, a montré l’important de cette campagne : le plaisir que nous avions à rencontrer les gens de la rue, pour parler avec eux et leur transmettre nos convictions. Car des convictions, nous en avons ! Je les résume en trois mots lourds de sens : justice sociale et environnementale.

Nous avons des valeurs à défendre, qui s’appellent dignité humaine, respect de l’autre, ces valeurs nous refusons qu’elles soient bafouées par ceux que j’ai appelé les accapareurs, et qui sont aussi des tricheurs.

Monsieur Poisson, vous trichez, quand vous m’attribuez des qualificatifs qui ne m’appartiennent pas.
Pourquoi me faire passer pour une gauchiste ? alors que j’ai passé ma vie à faire des propositions pragmatiques.

Pourquoi faire croire que je n’ai pas de bilan à la région ? alors que mon travail est reconnu, même par des personnes de votre bord politique, qui m’ont fait l’honneur, par exemple, de travailler avec moi sur le développement de l’agriculture biologique.

Pourquoi madame Boutin suggère, dans votre meeting du 8 juillet que je serai favorable à l’euthanasie, alors que j’ai participé à la création d’un service de soins palliatifs. Ce service a pour rôle de former le personnel médical et para médical afin d’éviter les souffrances de fin de vie et l’acharnement thérapeutique qui sont source de demande d’euthanasie. Vous préférez supprimer des postes dans les hôpitaux, au nom de la rentabilité, au détriment de la prise en charge des malades, je ne vous remercie pas.

Vous trichez de façon caricaturale en mettant sur votre site une vidéo où un soi-disant grand maître chinois de l’économie, dénonce les fonctionnaires fainéants qui ne servent à rien. Vous oubliez que les fonctionnaires sont policiers, infirmières, médecins, chercheurs, juristes, enseignants !!!

Monsieur Poisson, j’ai honte de vous, de vos amis et de votre grand maître Sarkosy.

Les citoyens ne sont pas dupes de ces mauvais jeux. Vous pouvez bâillonner la presse, elle s’organise avec les citoyens pour résister, car nous entrons en résistance contre l’arrogance, le mépris, le bling bling. Cécile Duflot a dit que j’étais la candidate anti-bling bling, merci à elle de ce beau compliment et de son soutien, autant amical que politique.

L’écologie politique porte un autre projet de société, où la coopération supplante la compétition, où le partage remplace l’accaparement, où la justice se substitue à la charité; L’écologie politique s’inquiète du local en pensant le global : la planète Terre qui porte notre Humanité et accueillera les générations futures.

Nous ne pouvons plus feindre de ne pas savoir que notre gaspillage de matières premières, notre frénésie de consommation, non seulement empêche les pays pauvres de se développer, mais en plus pollue leurs territoires.

La France est riche d’expériences de savoir vivre, de diversité culturelle, de migration ; c’est notre force et notre avenir.

Stigmatiser, exclure, monter les uns contre les autres, voilà ce que nous propose la majorité actuelle.

Le résultat de cette élection, me donne encore plus de responsabilités, mais il vous oblige, vous aussi, à être encore plus exigeants. Plus exigeant sur la place des femmes en politique, plus exigeant sur le non cumul, plus exigeant sur la transparence des financements des partis politiques.

Je suis fière de la demande de mes trois députés Verts, d’une commission d’enquête parlementaire sur le financement des partis politiques. Je suis fière de vous annoncer, que je reverserai la totalité de mes indemnités de conseillère régionale, si les Verts me demandent de rester à la région.

Avec vous je continuerai de débattre, d’écouter, pour avancer ensemble vers un monde plus fraternel et pour arrêter le gâchis de la présidence de M. Sarkosy.

Le gâchis d’un pouvoir qui s’exerce sans partage, sans écoute, sans scrupules et sans élégance, seulement préoccupé de sa reproduction.

Vous m’avez donné votre voix, je serai la vôtre

Anny Poursinoff

 

Source : Blog d'Anny Poursinoff

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 12:11

122519-rambouillet-une_35612.jpg

La candidate de gauche Anny Poursinoff (Verts) est arrivée en tête (42,62 %), dimanche, au premier tour de la législative partielle de Rambouillet (Yvelines), devançant de deux points le député sortant Jean-Frédéric Poisson (UMP), a-t-on appris dimanche auprès de la préfecture. Jean-Frédéric Poisson, ancien suppléant de Christine Boutin, a recueilli 40,71 % lors de ce premier tour marqué par une faible participation (26,75 %).

À l'énoncé des résultats, la candidate écologiste semblait déçue par son score : "Nous avons 500 voix d'écart (511), ça va être juste", a-t-elle indiqué à l'AFP. Elle a déploré un taux de participation "pas bon" qu'elle dit pourtant "avoir anticipé". "Les affaires ont peut-être fait progresser le taux d'abstention à moins que ce ne soit la date choisie pour cette élection partielle qui tombe pendant le début des vacances d'été."

Jean-Frédéric Poisson a, de son côté, estimé que "l'effondrement du parti de la majorité n'avait pas eu lieu". "Avec le score du Nouveau Centre, je dispose de 300 voix d'avance. Je n'ai aucune raison d'être inquiet", a-t-il indiqué à l'AFP. Le candidat du Nouveau Centre, Michel Finck, qui totalise 3,19 % des suffrages, constitue une réserve de voix pour le candidat de l'UMP au second tour qu'il a dit lui apporter dès dimanche soir.

Troisième sur le podium à l'issue de ce premier tour, le candidat du FN Philippe Chevrier obtient 7,48 % des voix, trois points de plus qu'au premier tour en septembre 2009. "Je ne donne aucune consigne de vote pour le second tour", a-t-il fait savoir à l'AFP. Le parti du Front de gauche représenté par Vincent Liechti (PCF) arrive quatrième avec 4,05 % du scrutin. Joint par l'AFP, il a appelé "à faire barrage au candidat de la droite en appelant à voter pour Anny Poursinoff".

Il y a un an, quand Christine Boutin avait renoncé à reprendre son poste de députée après son éviction du gouvernement, Jean-Frédéric Poisson avait remporté le scrutin avec cinq voix d'écart au second tour. Mais le vote a été invalidé par le Conseil constitutionnel, qui a ramené l'écart à une seule voix. Le second tour aura lieu dimanche 11 juillet.

 

Source : Le Point


"Ensemble nous sommes invinsible" ce sont les paroles prononcées par Benoit Hamon au banquet de Canteleu l'année dernière, j'ai l'espoir qu'elles se vérifient dimanche.

Partager cet article
Repost0