Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 16:36
Partager cet article
Repost0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 05:57

universite-04-300x200.jpgMardi 10 novembre, une mobilisation a lieu dans les IUT (Instituts universitaires de technologie). Depuis maintenant des mois, les directeurs des établissements, les étudiants et les enseignants des IUT s’inquiètent pour l’avenir.


Avec l’application de la loi « Libertés et Responsabilités des Universités (LRU) », les IUT ont perdu une part de l’autonomie dont ils bénéficiaient au sein des universités. Ces dernières peuvent effectuer des arbitrages entre leurs diverses composantes, au détriment des IUT. L’an dernier,  Pécresse avait publié une circulaire pour tenter de mettre fin à la crise qui avait débuté dans les IUT. Mais elle est restée lettre morte.

 

Dans un contexte budgétaire où il manque au moins 50 millions d’euros pour couvrir les transferts de charge de l’Etat vers les universités dans le cadre de la nouvelle loi, et où l’emploi scientifique stagne et a même baissé l’an dernier, certaines universités risquent d’opérer d’importantes coupes dans les moyens des IUT pour équilibrer leurs budgets en raison de leurs graves difficultés financières. Ils ne pourraient plus remplir correctement leurs missions, et la notion même de diplôme d’IUT, qui repose sur des programmes pédagogiques nationaux, serait remise en cause.

Cette situation est dangereuse. Les IUT offrent une formation de qualité, et doivent pouvoir continuer à le faire. Ils jouent un rôle important en termes d’aménagement du territoire, étant présents dans plus de 200 villes. Ils contribuent à la démocratisation de l’enseignement supérieur. Le Parti socialiste réclame donc une garantie des moyens alloués aux IUT, et le respect de leurs spécificités pédagogiques. Plus généralement, il dénonce l’insuffisance des dotations des universités en crédits de fonctionnements et en emplois. Nous avons montré qu’avec le même budget pour 2010, des réorientations sont possibles, qui développent l’ensemble du système universitaire.

Quant à la concentration des pouvoirs voulue par la LRU, elle est inefficace. La crise dans les IUT illustre la faute politique qu’a été le passage en force de la loi LRU, qui n’a pas été négociée avec les acteurs et qui est fondée sur l’hyper-présidentialisation.

Les IUT en font aujourd’hui les frais, avec d’autres. Elle doit être remplacée par une nouvelle loi qui replace la collégialité au cœur du système universitaire, et favorise le rapprochement des filières de l’enseignement supérieur, les universités y jouant un rôle central, prenant en compte la diversité des formations.

 

Source : MJS76

 

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 17:48

 

 

En décorant l'acteur Dany Boon jeudi dernier, Nicolas Sarkozy n'avait pas peur du ridicule. Le traditionnel hommage qui précède la remise de la Légion d'Honneur s'est transformé involontairement en autoportrait du Monarque, comme l'a justement...

 

décrit Guy Birenbaum: à coups de fausses blagues et de vannes involontairement méchantes à l'encontre de Boon et de sa famille, le président français n'a pu s'empêcher de ramener la couverture à lui. Quand il célèbre les valeurs du Nord, "la chaleur humaine, l'ouverture aux autres, la simplicité", il prend Sangatte comme exemple :

"J'ai bien connu les valeurs du Nord... à... même si c'est le Pas-de-Calais, à Sangatte... Et ce n'est pas une plaisanterie. Je ne suis pas persuadé qu'il y ait beaucoup de villes dans notre pays qui auraient accepté ce que Sangatte a vécu pendant des années... sans qu'il y ait une seule violence... je veux dire entre la population et les malheureux qui se retrouvait sur le hangar. Il y a eu beaucoup de violences. J'ai été moi-même 5 fois à cet endroit."

 

Source : MJS76

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 05:38
562145824.png

Suite aux AG de vote des motions, cinq délégués ont été élus sur la liste « Le Temps des Conquêtes » pour représenter le MJS 76 au congrès de Grenoble qui se deroulera ce week-end :

- Aurélien BATEUX
- Loïc LUCAS
- Matthieu MONIER
- Paul LEBOUC
- Alexandre CHERICHI

 

Source : MJS76

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 12:30

 

 

Source : MJS76

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 11:00

 

logo géné modif.png

 

AG de vote qui se dérouleront :

Lundi 9 novembre 2009
De 17H à 21H au local PS/MJS du Havre
11, Rue Georges Braque
76600 LE HAVRE

Mardi 10 novembre 2009
De 18H à 22H à la Mairie de Canteleu
Place Jean Jaurès
76380 CANTELEU

Jeudi 12 novembre 2009
De 18H à 23H Espace C. Deshayes
Rue des Chouquettes
76190 YVETOT


Nous comptons sur ta participation.

De ton vote découleront les délégués et la représentativité des Jeunes Socialistes Seinomarins au congrès de Grenoble.

Amitié socialiste.

L’Equipe Fédérale du M.J.S.

 

Source : MJS76

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 07:15

timthumb.php.png

 

Texte présenté notamment par Cédric CHENOT (AF 23), Mélissa MENET (AF 59), Aurélien BATEUX (AF 76), Maxance BARRE (AF 86)

 

et parmi les signataires : Jules AIME (CR Poitou-Charentes), Benjamin BAUDRY (SBN, 44), François BENOITON (49), Luc BONZON (CNA suppléant, 86), Alexandre BORDERIES (SBN, 31), Lionel BOSC (AF 12), David BOUSQUET (CNA 38), Mickael CAMUS (BN, 27), Hervé CHALLEIL (AF 63), Tony CHESNEAU (45), Thomas CHEVANDIER (CNA suppléant, 75), Arthur CLOUZEAU (SBN, 86), Juliette COCAGNE (CR Pays de la Loire), Estelle COURAUD (AF 46), Romain CUJIVES (SBN, 31), Annabelle DA SILVA PATA (56), Guillaume DEDIEU (CF 34), Thibault DELAHAYE (SBN, 75), Anthony DOUET (AF 16), Thibault DUMAS (CF 75), Stéphanie DUPONT (AF 79), David FONTAINE (CR Haute-Normandie), Guillaume FRASCA (75), Jérôme GERVAIS (CR Midi-Pyrénées), Fanny GASC (35), Vincent GIBERT (AF 31), Florian GLAY (08), Charlotte GOUJON (SBN, 76), Christelle HAMM (CR Alsace), Simon JOLLES (CNA, 75), Pierre LEBEAU (AF 44), Raphaëlle LEPINEUX (BN, 23), Simon MANDEVILLE (BN, 63), Lionel MARQUANT (AF 85), Amin MBARKI (69), Nelly MORISOT (74), Lucie MURAIRE (72), Julien PARELON (CNA, 87), Baptiste PAVOT (CF 54), Mathieu PETIT (AF 36), Fanny PETTON (AF 71), Céline PUHARRE (AF 87), Stéphane SEJOURNE (FJSE), Adrien SOISSONS (CR Centre), Yoann SOREL (AF 28), David VEDIE (AF 27), Romain WOLF (CF 75)…

Lien blog : ICItitre4.png

 

 

 

Source : MJS76

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 07:05

timthumb.php.png

 

Texte présenté par Agir en Jeunes Socialistes, Erasme et Justice

Soutenu par Annaïg-Sklaërenn Le Moël (SBN 56), Pierre Jouvet (SBN 26), Vincent Begrand (AF 21),

les responsables, Jérome Bornet (CNA 45), Grégoire Chapuis (AF 45), David Cuocq (AF 07), Anne Galesne (AF 49), Jérémy Gaultier (AF 56), Hugo Gouysse (AF 22), Rafik Hadidi (AF 30), Julie Hoguin (AF 72), Guillaume Klein (SBN 30), Delphine Litchmann (AF 09), Guillaume Macher (CNA 75), Benjamin Peyrot (AF 26), Victor Pescheux (CNA sup 94) Rémi Simon (CCR Languedoc-Roussillon), Maxime Taillebois (AF 94), Vincent Taissere (BN 30), Sandrine Vuillaume (AF 25),

 

et Adriane DUBOIS-DECUZZI (59), Ali SOUMARE (95), Anna BLUM (75), Antoine BLANCHET (CF 22), Antoine HOAREAU (21), Arnaud DELOIT (CF 30), Arthur CHEUL (74), Benjamin Guedj (75), Brice DANIEL (35), Clément PIALAT (21), Clement VACHÉ (94), Dany BASTIEN (09), Denis VIGNOT (09), Farouk BENHAMMAMOUCHE (26), Florence ALLOING (09), Florent ROURE (07), Erwann PAUL (75), Guillaume KERRIC (trésorier 56), Guillaume KRAEMER (59), Hugo ROUSSEL (59), Jean-Baptiste HERMANN (21), Jocelyn DEFAWE (CF 94), Julie ARCE (86), Julien HOUZE (CF 22), Julien LEMAIRE (CF 30), Léo VITRY (59), Lou BACHELIER-DEGRAS (30), Lucien Desrues (CF 45), Lucile GUIBERT (CF 49), Maguette DIAGNE (CF 30), Marie LOMBARD (21), Marine MEJRI (30), Marine ROSSET (responsable de groupe 75), Nadjoua BELHADEF (21), Nicolas PEREZ (09), Paulin FOURNIER (35), Pierre LABANOWSKI (87), Quentin CLEMENT (CF 49), Raphaël MONCOMBLE (37), Sarah TAILLEBOIS (94), Sébastien JEHANNO (CF 56), Sylviane PETERS (75), Thibault MANSON (26), Thomas KARSENTI (49), Vincent DESHAYES (38), Vincent RASCLAR (07), Vincent RENCKER (35), Xavier ARNOULT (56), Yiyit OZDEMIR (09).

 

Source : MJS76

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 20:15

h-3-1774007-1257309346.jpgLe ministre de l'intérieur Brice Hortefeux a lancé, le 3 Novembre de cette fin d'année 2009, l'idée d'un couvre-feu destiné aux mineurs délinquants de moins de 13 ans. Cette idée, qui ne manquera sûrement pas de faire polémique semble prendre exemple sur Londres, ayant déjà mis cette idée en œuvre, s'aidant de bracelets électroniques, ainsi que de nombreuses autres mesures.

 

Cependant, cela pose de nombreux problèmes : tout d'abord, comment pourrait-on mettre en œuvre un tel projet avec la baisse des effectifs de police ? Cela semble davantage de la poudre aux yeux qu'autre chose, afin de faire oublier cette même baisse d'effectifs policiers. Ce projet semble d'autant plus difficile à mettre en œuvre sans violer certains droits, car la seule possibilité qui s'offrirait alors serait de raccompagner les délinquants chez eux, ce qui ne servirait strictement à rien. De plus, si cela venait à être mis en œuvre, il viendrait le souci fondamental de la liberté : certes, il est nécessaire de prévenir d'éventuels problème dûs à la délinquance, mais il ne faut pas généraliser pour autant à tous les délinquants. Cela pourrait leur faire perdre toute confiance en la justice, privés de leur liberté, et en faire donc des criminels en puissance. Car il est évident qu'on ne peut résoudre le problème de la délinquance chez les jeunes par une présence et une action policières accrues. Ce qu'il faudrait au contraire, c'est une éducation spéciale, et non des limites supplémentaires, qui ne sembleront être là que pour être franchies. Et je finirai donc par cette question essentielle, la première que l'on devrait se poser avant même de penser à mettre cette idée en œuvre: comment distinguer un jeune délinquant dans la rue ?

 

Source : MJS76

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 01:51

hadopi-2-05.jpgAlors que l’adoption de la loi Hadopi 2 laisse perplexes internautes et gouvernements voisins, une étude britannique pourrait bien remettre en cause tout l’argumentaire du gouvernement.

 

 

En effet, selon la Droite, en France, le piratage serait avant tout le fait de personnes refusant de payer pour de la musique, des films ou des jeux vidéo. Cet argument est pourtant réfuté par une étude citée par la très sérieuse BBC. Les «pirates» dépensent en moyenne 85 euros en musique contre 49 euros pour les personnes qui affirment ne pas utiliser de sites d’échange de fichiers peer-to-peer comme The Pirate Bay.

Les députés britanniques, qui examineront prochainement un texte sur le téléchargement seront sûrement intéressés par ces conclusions mais également par celles de la police. Les forces de l’ordre britanniques estiment en effet que la coupure de la connexion internet des pirates rendrait beaucoup plus difficile la traque… des pirates.

 

Source : MJS76

Partager cet article
Repost0