Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 12:42

Stéphane Le Foll : «La France peut atteindre les 3%» en 2015.


 

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll est revenu sur les déclarations du Premier ministre à Berlin la veille, et confirmé :

    La France peut atteindre les 3%, donc nous sommes parfaitement dans la ligne de ce qui avait été annoncé à Bruxelles.

Il a rappelé qu'en 2011, les déficits budgétaires étaient de l'ordre de 5,7%. Grâce à l'action du gouvernement, ils sont déjà aujourd'hui à 4,3% :

    Il faut tenir cette trajectoire, pas seulement parce qu'il y a un traité. Si vous laissez passer le déficit budgétaire, c'est l'endettement de la France qui explose.

Et Stéphane Le Foll d'ajouter :

    On a un double objectif : il faut être capable de soutenir la croissance, tout en réduisant les déficits.

Enfin, il s'est exprimé sur les élections européenne du 25 mai prochain, évoquant le «changement majeur» de ce scrutin :

    Il y a un enjeu qui est clair. Pour la première fois, il y a dans ce vote le choix du président de la Commission européenne.

 
Ségolène Royal : «Je ne souhaite pas qu'il y ait de hausse du prix de l'énergie»


 

Récemment, le Conseil d'État a demandé une augmentation rétroactive des prix de l'énergie, contrairement à un engagement de 2012. La ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie Ségolène Royal souhaite étudier toutes les possibilités pour qu'une telle augmentation n'ait pas lieu.

    Je souhaite trouver une solution de bon sens, conforme aux textes et aux règles pour qu'il n'y ait pas d'augmentation sur cette période.

Plus généralement, Ségolène Royal est revenue sur la nécessité de passer aux énergies renouvelables, notamment pour faire baisser les prix de l'énergie :

    C'est à nous de maîtriser le prix de l'énergie en faisant monter en puissance les énergies renouvelables qui, en plus, ne polluent pas, et ne provoquent pas de réchauffement planétaire.

 
Geneviève Fioraso : «avoir des universités au service des étudiants pour la formation»

 

 

 

 

La Secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche est revenue sur son action en faveur des universités et de la recherche ce matin sur la radio Le Mouv'.

À propos de la loi Enseignement supérieur et Recherche, votée l'année dernière, elle a rappelé, face à la fronde d'une partie du corps universitaire, que celle-ci avait été le résultat d'un véritable «dialogue démocratique» :

    Cette loi n'est pas venue de manière impérative. Elle a été précédée d'assises et d'un dialogue de six mois. 

La loi dite «ESR» correspond en outre aux engagements pris par le président de la République.

Elle a également rappelé que depuis son arrivée, tous les budgets des universités avaient augmenté, et que 458 millions d'euros avaient été affectés aux aides sociales pour les étudiants et aux bourses.

Enfin, elle a nouveau affirmé que les aides au logement ne seraient pas supprimées pour les étudiants non boursiers, comme le prétendait une rumeur courant depuis dimanche 13 avril.

Et la ministre de conclure :

    Moi ce qui m'importe, c'est d'avoir des universités au service des étudiants pour la formation.

 

Source : PS

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • aurelinfo
  • Blog d'Aurélien Violette
  • Blog d'Aurélien Violette

avatar-user-3008819-tmpphprEX92I.jpeg
 Bienvenue sur aurelinfo !

Blog d'Aurélien Violette.

Recherche