Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 14:07

photo_1229499098328-1-0.jpgDepuis début décembre, la Grèce connaît des émeutes assez violentes qui embrasent chaque jour les principales villes du pays dont Athènes. A l’origine, la mort du jeune Alexis Grigoropoulos. Ce n’était ni un anarchiste, ni un casseur, juste un adolescent on peut plus normal, allant au collège et aimant sortir avec ses amis. Son seul tort, s’être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Cette bavure policière a cependant suffi à faire éclater toute la colère et la haine refoulées de la jeunesse grecque. Bien sûr, la violence qui embrase la Grèce n’est pas seulement le résultat de casseurs bien organisés imprégnée de la très forte tradition anarchique de ce pays mais aussi d’une jeunesse méprisée qui exprime par là sa peur de l’avenir.

La Grèce connaît ainsi une situation économique désastreuse. Les perspectives d’embauche pour les jeunes sont particulièrement sombres, 25 % de cette classe d’âge étant au chômage. Quand ils trouvent un emploi, celui-ci est précaire, cette jeunesse s’étant d’elle-même rebaptisée la « génération 700 euros », référence au salaire maximum qu’elle peut espérer même pour certains après 5 années d’études supérieures! Résultat, les jeunes issus de la classe moyenne entreprennent des études sans réelles perspectives d’avenir. De fait, pour bon nombre de jeunes qualifiés désirant s’en sortir, la solution reste l’exil à l’étranger, cette situation étant du même coup paradoxale, la Grèce étant l’un des pays de l’Union Européenne qui connaît la plus forte immigration sur son territoire.

Quant au gouvernement de droite de Costas Caramanlis, qui a prôné durant des années une politique libérale extrême (avec notamment une privatisation de l’enseignement supérieur), son impuissance à empêcher les violences et les saccages est particulièrement pointé du doigt par l’opinion publique et l’opposition socialiste, cette situation étant caractéristique de l’immobilisme de la société et de la droite grecque. Sa seule réaction a été, pour le moment de stigmatiser davantage la jeunesse, la réduisant du même coup aux anarchistes et casseurs, leur seule but étant de casser et détruire (au lieu de réfléchir aux causes plus profondes de ce malaise de la jeunesse grecque et de la jeunesse en général avec l’exemple des manifestations lycéennes en France en ce moment).

 

Source : MJS76

Partager cet article

Repost 0
Published by aurelinfo - dans Archive MJS76
commenter cet article

commentaires

Profil

  • aurelinfo
  • Blog d'Aurélien Violette
  • Blog d'Aurélien Violette

avatar-user-3008819-tmpphprEX92I.jpeg
 Bienvenue sur aurelinfo !

Blog d'Aurélien Violette.

Recherche